Version classiqueVersion mobile

Jean Grémillon et les quatre Éléments

 | 
Yann Calvet
, 
Philippe Roger

Partie 4. La terre : Grémillon et le réel

Expérimenter le réel : les documentaires de Jean Grémillon

Dario Marchiori

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

On a l’habitude d’affirmer que le cinéma de Jean Grémillon doit beaucoup à son regard « documentaire » : ses films de fiction sont ponctués d’images de lieux réels, et le réalisateur normand affecte particulièrement les tournages en extérieur où le décor se lie de manière fondamentale aux personnages, interprétant activement une situation dramatique et une atmosphère sensible. Ce n’est pas cet aspect qui va retenir mon attention, celui-ci étant désormais acquis, encore que de manière souvent vague : on peut rappeler le mot de Pierre Kast, contre « le bric-à-brac intellectuel du réalisme »1 dans lequel on a régulièrement enfermé Grémillon. Il sera plutôt question d’étudier la place du regard documentaire dans l’œuvre de Grémillon, et même de lui reconnaître une position centrale. Partir en somme des considérations du jeune Grémillon, qui écrit dès 1925 : « tout film peut se ramener à un film documentaire2 », pour arriver aux dernières années de son œuvre, trop souvent passées sous si...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search