Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Jean Grémillon et les quatre Éléments

 | 
Yann Calvet
, 
Philippe Roger

Partie 4. La terre : Grémillon et le réel

Grémillon : le travail à l’œuvre

François Albera

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mon propos est assez simple voire trivial – anagramme bienvenue –, il est fondé sur une sorte d’évidence pour qui regarde l’ensemble conservé des films de Jean Grémillon et réfléchit à ce qu’on peut supputer de ceux qui ont disparu ou qui n’ont pas pu voir le jour : dans la continuité de cette œuvre, frappe l’importance accordée dans tous les films à la question du travail – représentation, incidence narrative, dramaturgique, enjeu moral.

On pourrait discuter le choix de ce mot. On le prendra ici comme « interprétant général » d’un ensemble de termes qui, chacun, appartiennent à un champ sémantique spécifique : celui de la machine, de l’outil, de la technique, du métier, du savoir-faire, de la création.

Dans le cinéma de Grémillon, l’homme est défini par son activité pratique, son « faire », le rapport qu’il entretient avec une matière elle-même en mouvement (elle est feu, eau déchaînée, terre et par là métal, électricité, énergie) qu’il transforme, opération qui, le plus souvent, en ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540