Versión clásicaVersión móvil

Jean Grémillon et les quatre Éléments

 | 
Yann Calvet
, 
Philippe Roger

Partie 4. La terre : Grémillon et le réel

Grémillon : le travail à l’œuvre

François Albera

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Mon propos est assez simple voire trivial – anagramme bienvenue –, il est fondé sur une sorte d’évidence pour qui regarde l’ensemble conservé des films de Jean Grémillon et réfléchit à ce qu’on peut supputer de ceux qui ont disparu ou qui n’ont pas pu voir le jour : dans la continuité de cette œuvre, frappe l’importance accordée dans tous les films à la question du travail – représentation, incidence narrative, dramaturgique, enjeu moral.

On pourrait discuter le choix de ce mot. On le prendra ici comme « interprétant général » d’un ensemble de termes qui, chacun, appartiennent à un champ sémantique spécifique : celui de la machine, de l’outil, de la technique, du métier, du savoir-faire, de la création.

Dans le cinéma de Grémillon, l’homme est défini par son activité pratique, son « faire », le rapport qu’il entretient avec une matière elle-même en mouvement (elle est feu, eau déchaînée, terre et par là métal, électricité, énergie) qu’il transforme, opération qui, le plus souvent, en ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search