Versión clásicaVersión móvil

Jean Grémillon et les quatre Éléments

 | 
Yann Calvet
, 
Philippe Roger

Partie 3. Le feu : Grémillon témoin de son temps

La mise en scène de la guerre dans trois films documentaires

Isabelle Mailland

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Entre 1944 et 1951, l’essentiel des films documentaires tournés ou préparés par Jean Grémillon a comme fil conducteur et centre de gravité, l’explication, la mise en scène et la représentation d’une guerre, de guerres et, in fine, de La Guerre. En effet, ce ne sont successivement pas moins de six films réalisés ou seulement projetés qui prennent la guerre comme sujet, intégralement ou partiellement. Tout d’abord, c’est Le Six juin à l’aube qui narre les phases successives du Débarquement en Normandie depuis la fameuse nuit du 6 juin jusqu’en août 1944 et les tragiques conséquences qui s’ensuivirent : le film est tourné en août et septembre 1944 et au printemps (ou été ?) 1945 et puise également dans les archives militaires des troupes alliées. Parallèlement, dès juillet 1945, Jean Grémillon travaille à un projet de film de près de cinq heures sur la Commune (mars à mai 1871) qui ne verra jamais le jour. Alors que la réalisation du Six juin à l’aube est achevée en 1945, Jean Grémillo...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search