Version classiqueVersion mobile

Jean Grémillon et les quatre Éléments

 | 
Yann Calvet
, 
Philippe Roger

Partie 1. L’air : Grémillon et le rêve

L’insolite dans le cinéma de Jean Grémillon

Hélène Frazik

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans Miroirs de l’insolite dans le cinéma français1, Henri Agel accorde une place importante à l’œuvre de Jean Grémillon, « un poète sensible au mystère »2, œuvre qui présente, selon lui, une multitude de moments insolites. Partant d’une remarque de Pierre Leprohon qui affirmait que « Grémillon [dans ses films] fait toujours la part du rêve »3, Henri Agel propose une étude de l’insolite dans différents films de ce cinéaste, plus particulièrement dans Remorques, Le Ciel est à vous et Le Six juin à l’aube. Sans proposer de définition claire de l’insolite au cinéma ou chez Jean Grémillon, son étude offre quelques pistes de réflexion qui amènent à étudier cette question et à essayer de la dépasser.

L’insolite désigne un élément ou une personne « qui provoque l’étonnement, qui surprend par son caractère inaccoutumé parfois contraire à l’usage, aux habitudes, aux règles », ou, dans le cas d’une personne, « par sa conduite inattendue »4. Dans une œuvre d’art, l’insolite caractérise le plus ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search