Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Jean Grémillon et les quatre Éléments

 | 
Yann Calvet
, 
Philippe Roger

Partie 1. L’air : Grémillon et le rêve

Le grain de blé et le peuplier : Jean Grémillon et l’espace sacré

Jean-Dominique Nuttens

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Préparant en 1957 le tournage de ce qui sera son dernier documentaire, André Masson et les quatre éléments, Jean Grémillon a noté dans un petit cahier, aujourd’hui conservé à la Bibliothèque nationale, des idées qui lui venaient ou des citations. Il a notamment relevé cette phrase de Mircea Eliade : « L’homme ne peut vivre que dans un espace sacré1 ».

Qu’en est-il de l’œuvre du cinéaste à cet égard ? Quels rapports entretient-elle avec le sacré, le religieux, si elle en entretient un ? Le réaliste Grémillon, certes rempli de curiosité pour les sciences occultes et l’ésotérisme, peut-il être aussi un homme religieux ? Il nous semble que son œuvre est empreinte d’une telle dimension, le plus souvent discrète, mais qui éclate parfois, et semble soudain se libérer dans son dernier long métrage, L’Amour d’une femme (1954).

Encore faut-il s’entendre, sur ce qu’on entend par « sacré » ou « religieux ». Comme l’écrit Mircea Eliade, dans la Nostalgie des origines :

Il est regrettable que nous n...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540