Version classiqueVersion mobile

Sociologie des Mompreneurs

 | 
Julie Landour

Partie 3 : Une entreprise parentale à dimension conservatrice

Introduction de la partie 3

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les parcours des Mompreneurs, et notamment leur bifurcation du salariat vers l’indépendance, s’inscrivent à la confluence de plusieurs phénomènes. En particulier, ils reflètent les désordres du travail salarié contemporain, et les obstacles genrés qui s’y dressent, ainsi que les exigences parentales grandissantes qui s’imposent aux femmes qui restent leurs principales exécutantes. Au sein du groupe lui-même restreint des Mompreneurs, on observe toutefois des formes contrastées d’engagement et de conciliation entre investissement parental et professionnel. Ces formes ont jusque-là été principalement envisagées au prisme subjectif que les Mompreneurs mettent en avant pour se raconter. Et si j’ai tâché tout au long des chapitres précédents de ramener ces discours, et les pratiques qui y sont décrites, aux propriétés sociales de ces femmes et à leurs conditions concrètes d’existence, je propose d’approfondir dans les chapitres à venir la dimension matérialiste des entreprises parentales...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search