Version classiqueVersion mobile

Sociologie des Mompreneurs

 | 
Julie Landour

Partie 1 : La création d’entreprise au féminin : entre promotion politique et sélection sociale

Introduction de la partie 1

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mompreneur. Mère et entrepreneure. Dès leur dénomination, les Mompreneurs proposent un idéal « concilié » du travail et de la famille. Mais que se cache-t-il concrètement derrière cet idéal ? Il y a en effet de multiples façons d’être mère (Gojard, 2010), ne serait-ce que parce que toutes les femmes n’accèdent pas de la même manière à la maternité (Charrier & Clavandier, 2013 ; Jacques, 2007). De l’autre côté, on trouve de multiples types d’entrepreneur.e. Notamment, il existe des entrepreneurs salariés et d’autres indépendants ; il existe des grands (Bauer & Bertin-Mourot, 1987 ; Bourdieu & de Saint Martin, 1978 ; Offerlé, 2013 ; Pinçon & Pinçon-Charlot, 1999) et des petits patrons (Bertaux & Bertaux-Wiame, 1980 ; Frau, 2012 ; Mazaud, 2013 ; Zarca, 1987), dont on sait par ailleurs qu’ils sont positionnés (Zarca, 1993b) et représentés (Offerlé, 2009) de manière diverse. Ajoutons que les approches du patronat ou de l’indépendance sont elles-mêmes variées (Zalio, 2004), entre des déma...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search