Version classiqueVersion mobile

L’archive du réel

 | 
Ralph Sarkonak

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans sa Leçon inaugurale prononcée au Collège de France en janvier 1977, Roland Barthes parle des « forces de la littérature », qu’il répartissait en trois rubriques : Mathésis, Mimésis, Sémiosis. Elles sont pertinentes pour décrire « l’archive du réel » chez Simon.

La mathésis, ce sont les différents savoirs pris en charge par le texte littéraire, que ce soit des savoirs historiques, géographiques ou sociaux. L’œuvre simonien véhicule une vaste quantité de savoirs dans ces domaines, comme dans d’autres. On retiendra la dimension historique de cette archive, vu l’immense attention portée aux guerres du XXe siècle, mais aussi à l’histoire coloniale, à l’histoire des modes, voire à l’histoire des rescapés de la vieille Histoire des manuels d’autrefois, en particulier des femmes comme Marie dans L’Herbe et Batti dans Les Géorgiques. En écrivant leurs histoires, Simon était un précurseur, avant qu’on ne « découvre » le rôle des femmes dans l’Histoire. À celles-là nous pouvons ajouter les...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search