Version classiqueVersion mobile

L’archive du réel

 | 
Ralph Sarkonak

Chapitre VII. De l’antisémitisme à la Shoah

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans La Route des Flandres, Les Géorgiques et plusieurs autres romans, Claude Simon parle beaucoup de la Seconde Guerre mondiale. Mais on trouvera, dans ces romans, peu de références explicites à la Shoah. Ce mot, d’ailleurs, ne paraît jamais dans ses livres, alors que le terme holocauste ne paraît qu’une fois, et cela dans Le Palace, où il est utilisé de façon métaphorique pour décrire une affiche vue pendant la guerre d’Espagne1. Cependant, la Shoah est inscrite dans certains textes de Simon dont la vie a coïncidé en grande partie avec le plus horrible des siècles.

Dès les débuts de l’œuvre, Simon a thématisé l’antisémitisme. Dans Le Tricheur, Ephraïm Rosenblaum se fait dire par un de ses clients, un fonctionnaire : « Je ne suis ni juif ni franc-maçon, aussi je n’ai pas les moyens de m’acheter une montre de six cents francs ! » (Tr., 167). Et lorsqu’Ephraïm explique pourquoi il peut vendre sa marchandise moins cher qu’un magasin, le client répond en ces termes : « […] j’ai toujours...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search