Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Mémoires de Trajan, mémoires d’Hadrien

 | 
Stéphane Benoist
, 
Alban Gautier
, 
Christine Hoët-van Cauwenberghe
, 
et al.

Trajan et Hadrien dans les versions en vers de la Vie de saint Eustache

Françoise Laurent

Résumé

L’histoire de saint Eustache est l’une des plus célèbres légendes du Moyen Âge où, pour le seul domaine français, vingt-quatre adaptations de sa uita, treize en prose et onze en vers, sont conservées. Ce corpus constitue un champ d’investigation privilégié pour saisir le regard que l’hagiographie vernaculaire porte, sur près de quatre siècles, sur les figures de Trajan et d’Hadrien dont les principats successifs servent de cadre à l’action. Il permet aussi de prendre la mesure des différences de traitement qu’elles subissent dans les versions versifiées. Alors que la tradition latine se contente de les « penser » « ensemble », celles-ci les ont « pensés » comme « des modèles opposés », creusant entre les deux empereurs des différences qui méritent d’être questionnées. L’antinomie exploitée pourrait être due à l’influence de la tradition historiographique qui se serait exercée sur les textes vernaculaires ; elle pourrait aussi relever de la structure même d’un récit reposant sur le paradigme du double et du retournement dont les figures des deux empereurs ne seraient peut-être qu’une nécessaire déclinaison.

The story of St Eustace is one of the most famous legends of the Middle Ages: twenty four adaptations of his uita, thirteen in prose and eleven in verse, are still extant in medieval French alone. This corpus represents a privileged field of research to grasp the perception that for about four centuries vernacular hagiography has had of the figures of Trajan and Hadrian, whose successive reigns serve as a frame for the action. It also enables us to fathom the differences of treatment they underwent in the versified versions. While the Latin tradition merely considered them as one of a kind, the versified versions considered them as “opposed models”, driving between the two emperors a wedge that ought to be questioned. This fruitful and thought-provoking contradiction may be due to the historiographical tradition which might have had an influence on the vernacular texts; it could also be part and parcel of the structure of a narrative that relies on the paradigm of the double and the reversal, whereof both emperors may only be a necessary variant.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’histoire de saint Eustache est l’une des plus célèbres légendes du Moyen Âge où, pour le seul domaine français, vingt-quatre adaptations de sa uita, treize en prose et onze en vers, sont conservées. Le grand succès qu’elle rencontre, et dont la riche tradition manuscrite se fait le témoin, tient sans doute au caractère romanesque de la vie de ce saint dont les tribulations ne manquent pas de frapper l’imagination.

Ouverte sur une chasse durant laquelle Placide, grand général de l’empereur Trajan, est terrassé par l’apparition du Christ sous la forme d’un cerf, close sur son martyre glorieux, la Vie de celui qui prend lors de son baptême le nom d’Eustache repose sur une série d’effets dramatiques : déchu, une fois converti au christianisme, de son statut social, privé de sa femme que lui a ravie le commandant du navire où la famille s’est embarquée pour quitter Rome, séparé de ses deux fils enlevés par des bêtes sauvages, Eustache n’est rétabli dans ses fonctions et ne retrouve sa f...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540