Version classiqueVersion mobile

Cryptes médiévales et culte des saints en Île-de-France et en Picardie

 | 
Pierre Gillon
, 
Christian Sapin

Seine-et-Marne

Melun. La crypte du prieuré Saint-Sauveur

Fabrice Henrion et Christian Sapin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il s’agit d’une petite crypte conservée sous les vestiges du chevet de l’église Saint-Sauveur. Son étude en 1995 puis celle de l’église de 2000 à 2005 par le Centre d’Études médiévales a permis d’établir l’appartenance de la salle principale à double accès à la première moitié du xie siècle. Elle a été agrandie au sud dans le même siècle d’une petite salle intégrant un puits, à usage peut-être cultuel.

Localisation et environnement

Les vestiges du prieuré Saint-Sauveur se trouvent dans la partie centrale de l’île Saint-Étienne, berceau de Melun comparable à l’île de la Cité pour Paris (fig. 150 et 151). À l’est se trouvaient les églises Saint-Étienne, Notre-Dame et Saint-Laurent, qui constituèrent peut-être un groupe épiscopal temporaire au vie siècle. À l’opposé s’élevait, comme à Paris, le palais royal capétien ou castrum, dont Saint-Sauveur était, semble-t-il, le prieuré castral associé. Ce palais a été particulièrement fréquenté au xie siècle par Robert le Pieux et son épouse, qui...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search