Version classiqueVersion mobile

La représentation du « couple » Virgile-Ovide dans la tradition culturelle de l'Antiquité à nos jours

 | 
Séverine Clément-Tarantino
, 
Florence Klein

L’Antiquité tardive – païenne et chrétienne

6. Présence de Virgile et d’Ovide dans la poésie de Paulin de Nole

Marie-Odile Bruhat

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

On a depuis longtemps recensé les reprises verbales des poètes classiques dans la poésie de Paulin de Nole et établi que les auctores les plus représentés étaient, par ordre d’importance, Virgile, Horace et Ovide2. Dans les dernières décennies, deux études ont été consacrées successivement à la présence de Virgile et à celle d’Ovide3. Leurs auteurs y posent les principes d’une véritable lecture intertextuelle. Pour Antonio Nazzaro, une telle lecture doit « aller au-delà de pures et simples convergences verbales et de situation » pour « atteindre et délimiter les convergences et divergences de deux mondes spirituels et poétiques différents »4. Luciano Nicastri prévient quant à lui contre le préjugé qui consiste à prêter aux auteurs chrétiens « une mentalité avant tout réceptive et imitative ». La culture chrétienne de la période à laquelle appartient Paulin « se mesure à la grande culture païenne en faisant fonctionner deux critères complémentaires : le choix (qui implique le jugemen...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search