Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Allemagne entre rayonnement et retenue

 | 
Dominique Herbet
, 
Hélène Miard-Delacroix
, 
Hans Stark

4- L’économie allemande : entre hégémonie, fascination et rejet

Le modèle économique allemand en question

René Lasserre et Henrik Uterwedde

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’extraordinaire réussite de l’économie allemande a toujours été un topos important dans la perception de l’Allemagne d’après-guerre et un facteur déterminant dans l’action internationale de l’Allemagne, compte tenu du caractère largement économique et monétaire de la construction européenne et de l’impact de la globalisation sur les relations internationales. De manière récurrente depuis les débuts de l’intégration européenne, l’économie la plus forte en Europe n’a cessé de provoquer un mélange ambivalent d’admiration, de crainte, de regard critique, voire de rejet. Dans une Europe économique plus que jamais intégrée et interdépendante, l’économie et la politique économique allemandes interpellent les voisins, notamment en France. L’Allemagne sert de référence (benchmark) pour mesurer ses propres forces et faiblesses1. Elle est critiquée pour son effet de domination, voire pour son « égoïsme » au détriment des voisins2. Et quand bien même elle montre des signes de faiblesse, comme ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540