Version classiqueVersion mobile

Les mille et un visages de Segundo de Chomón

 | 
Réjane Hamus-Vallée
, 
Jacques Malthête
, 
Stéphanie Salmon

IV. Danse et couleur, des spécialités de Chomón ?

Au croisement des scènes et des techniques : métamorphoses du corps dansant chez Segundo de Chomón

Laurent Guido

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Photographie pour intermède, début et fin de programme.

Image

Museo Nazionale del Cinema di Torino, fonds Robert de Chomón © 1906-1909 - Pathé frères.

Qu’il s’agisse de ballerines, d’acrobates, de serpentines, de femmes-papillons ou d’autres créatures sautillantes, les corps dansants se manifestent avec régularité dans les films attribués à Segundo de Chomón. Loin d’être exclusive, cette situation renvoie à un aspect important du premier cinéma. Sous ses acceptions les plus variées, la figure chorégraphique s’est en effet imposée comme un motif malléable, ouvert à tous les emplois et les appropriations dans le champ des images photographiques animées qui émerge à partir des années 18801. Dépassant largement le cadre d’une fonction accessoire ou simplement décorative, la richesse et la diversité de ces usages pointent l’existence de certaines affinités entre chorégraphie et cinématographie, ces deux formes d’« écriture du mouvement ». Mais cette perspective analogique – en vertu de laquelle ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search