Version classiqueVersion mobile

Noir. Lumière et théâtralité

 | 
Véronique Perruchon

Jeu du noir, enjeu de la scène

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Noir

Depuis le dernier tiers du XIXe siècle, la question de la lumière et celle du noir sont intimement liées dans le traitement de la scène. Appia, à l’unisson des spectacles de Wagner, a souhaité ce noir fondateur d’une fusion du spectateur avec le spectacle ; il en a intégré la donne, non seulement dans ce rapport scène-salle, mais l’a également mobilisé pour générer une architecture scénique qui rende compte de l’espace et de la durée dans un rythme spatial qui fera date. Craig, en opposant au décor réaliste, un art fondé sur le mouvement, la couleur, les jeux d’ombres et de lumière, a mis en avant la préséance du geste sur la parole. Rêvant d’un spectacle fondé sur la danse et la musique, le jeu des lignes, les contrastes entre la lumière, la couleur et le noir, il a dressé un art total où tout serait symbole. Avec Reinhardt puis Svoboda, le noir est un constituant de la scène, il est matière et lumière. Les propositions du premier qui confinent au rêve éveillé et à la féerie ré...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search