Version classiqueVersion mobile

Noir. Lumière et théâtralité

 | 
Véronique Perruchon

Entre luxe et lux : naissance du noir

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le noir né de la lumière

Au théâtre, le noir est le signe annonciateur que « ça va commencer ». Pourtant, est-il besoin de le rappeler, plonger le public dans le noir de la salle de spectacle, ce rite théâtral longtemps accompagné des fameux « trois coups » martelés à l’aide du brigadier ordonnant le silence et l’ouverture du rideau sur le décor, ce rituel qui caractérise le passage du réel à la fiction n’est pas historiquement constant. Jusqu’au XIXe siècle, le public et les comédiens du théâtre occidental ont partagé la même lumière qui fut d’abord celle du jour. Le théâtre s’est pendant des siècles déroulé en plein air ou à découvert et en journée, que ce soit en Espagne dans un corral de comedia, en Angleterre dans un théâtre élisabéthain comme le Globe de Shakespeare, ou partout en Europe sur des théâtres de tréteaux de foire, sans parler des théâtres grecs et latins des origines. La question du noir ne se posait pas dans les termes où nous l’entendons maintenant.

Entrée dans les...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search