Version classiqueVersion mobile

Noir. Lumière et théâtralité

 | 
Véronique Perruchon

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je me souviens en 1985 du spectacle Le Festin de l’ombre1. Une adaptation de La Légende des siècles de Victor Hugo que le metteur en scène, amoureux des mots avait écrite et réalisée durant cette année entièrement dédiée au centenaire de la mort du poète. Je créais la lumière de ce spectacle avec une obsession : travailler le noir. Dépasser la pénombre conventionnelle qui permettait quand même de voir les comédiens, sculpter la profondeur du noir, travailler sa matière, éprouver son épaisseur, tels étaient les enjeux. Portée par les mots de Victor Hugo peuplés de clairs-obscurs, et par ses énigmatiques lavis à l’encre de Chine, cette recherche tentait de restituer les mystères des ténèbres par des lueurs ténues. Le plateau comportait de monumentaux praticables pleins d’anfractuosités qui ménageaient de possibles zones d’ombre. Il était à l’image du travail du peintre décorateur Pierre Leloup2 qui, par les créations et les collaborations avec Michel Butor3, explorait les noirs et les...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search