Desktop versionMobile version
OpenEdition Books

Une mémoire en actes

 | 
Stéphane Benoist
, 
Anne Daguet-Gagey
, 
Christine Hoët-van Cauwenberghe

15. Rhétorique dynastique ou mémoire des « bons empereurs » dans les cités africaines aux iiieive siècles

Gabriel de Bruyn

Abstract

Au sein du peuple de statues qui ornaient les espaces publics des cités africaines, les images impériales étaient particulièrement nombreuses et imprimaient la marque du pouvoir et son discours dans le paysage urbain. À partir du iiie siècle, le pouvoir impérial développe une nouvelle forme de rhétorique dynastique fondée sur les « bons empereurs » des ier et iie siècles et qui se manifeste dans les trois composantes essentielles de la statuaire honorifique : l’image, la dédicace et le contexte d’exposition. Le remploi des portraits des « bons princes » à partir du règne de Gallien, l’évolution des dédicaces impériales et la préservation des plus anciennes effigies impériales concouraient à une véritable mise en scène de la memoria au profit des empereurs de l’Antiquité tardive. Les cités africaines privilégièrent cet aspect du discours impérial et délaissèrent au contraire la rhétorique dynastique traditionnelle, ce qui montre une réception sélective de l’image du pouvoir.

Within all statues that embellished the public spaces in African cities, imperial images were especially numerous. They represented the power and his discourse in urban landscape. From the 3rd century, imperial power promoted a new form of dynastic rhetoric based on the “good emperors” of the 1st and 2nd centuries. It exhibited in all three components of honorific statuary: image, dedication and context. The reuse of the “good emperors” portraits from the reign of Gallienus, the changes in imperial dedications and the conservation of the most ancient imperial statues contributed to set-up the memoria in favor of late antique emperors. African cities decided to represent this aspect of the imperial discourse but neglected traditional dynastic rhetoric. It reflects a selective reception of the imperial image by those provincial cities.

The HTML, PDF, ePub formats of this book are available to the users of libraries and institutions subscribing to the OpenEdition Freemium program for Books. The book will also be available to buy in PDF and ePub formats on the websites of our partner bookstores. If a print edition of the book is available, links to bookstores will be displayed on this page.

Excerpt

Dès les débuts du Principat, le discours dynastique élaboré par le pouvoir impérial trouva avec les monumenta des moyens efficaces d’expression et de diffusion. Ancrés dans l’espace urbain, ces derniers contribuaient à façonner la mémoire des communautés civiques dans les provinces et à la relier au centre du pouvoir. Le peuple de statues qui occupait les espaces publics participait à la définition de la mémoire collective et l’identité d’une cité dans l’Empire. En tant que supports de mémoire, les statues étaient des objets précieux pour toute forme de discours impérial bien après le moment de leur dédicace, car elles constituaient des repères historiques et idéologiques faciles à utiliser. L’objet de cette étude consiste à comprendre comment et pourquoi les statues impériales du Haut-Empire ont pu être intégrées dans le discours en images des empereurs des iiie-ive siècles pour produire une nouvelle forme de rhétorique dynastique dans les cités d’Afrique du Nord.

L’image du pouvoir...

Author

ATER à l’Université de Caen Basse-Normandie, CRAHAM, UMR 6273

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Terms of use: http://www.openedition.org/6540