Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Une mémoire en actes

 | 
Stéphane Benoist
, 
Anne Daguet-Gagey
, 
Christine Hoët-van Cauwenberghe

9. Usages et devenir de la figure de Mécène. Les processus de la mémoire en acte

Clément Chillet

Résumé

Le corpus des sources concernant Mécène est mince, ce qui permet une étude exhaustive, diachronique et synchronique de la figure de ce personnage, d’où surgissent plusieurs constats.
Tout d’abord, l’image de Mécène diffusée par ses contemporains, mais qui émane certainement de lui-même, est paradoxale. Elle construit un discours généalogique qui prend appui sur les ascendances royale et étrusque, lesquelles sont connotées négativement à son époque. Cette pratique repose sur des raisons d’ordre politique : elle intervient au moment où Auguste cherche le soutien de l’Italie. L’action de Mécène s’inscrit dans une série de démarches visant à intégrer les composantes ethniques de la péninsule, Rome comprise, dans un ensemble italien. À travers ces revendications, on voit la construction d’une mémoire privée qui prend appui sur la mémoire collective (la royauté étrusque) pour s’inscrire dans un schéma politique plus large.
Le second constat est la totale disparition des deux thèmes (que sont l’origine royale et l’origine étrusque) immédiatement après la mort de Mécène. Ce phénomène montre combien l’usage de la mémoire est fonction de son contexte : après Auguste, la référence à Mécène ne se comprend plus car le phénomène d’unification culturelle de l’Italie est achevé. En revanche, la mémoire se fixe sur de nouvelles facettes du personnage.

The corpus of sources mentioning C. Maecenas is very squeezed and allows us to study exhaustively this discursive figure in diachrony and synchrony. Two conclusions appear:
First, the image of Maecenas, diffused by his contemporaries, but which originates certainly from Maecenas himself, is paradoxical. It builds a genealogical discourse, grounding on his royal and Etruscan ancestries. These two themes are pejorative in Rome in the 1st c. B.C. The reasons why Maecenas used them are political: at this very time, Augustus needed Italian supports. Maecenas’ claims are part of a series of measures aiming at integrating each ethnical component of Italian peninsula, including Rome, in an Italian whole. Through his claims, we can study the construction of a private memory, which lays on the public memory (the Etruscan royalty) in order to fit into broader political patterns.
Secondly, we can note the total disappearance of the royal and Etruscan themes immediately after Maecenas’ death. This shows us how memory is dependent on its context: after Augustus, Maecenas’ reference is no understandable anymore because of the achievement of the cultural unification of Italy. On the other hand, memory precipitates on other aspects of the figure.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

Dans un volume consacré à la mémoire, il peut sembler paradoxal de s’arrêter sur une figure aussi discrète – une figure secondaire pourrait-on dire – que le fut celle de Mécène. Secondaire et discrète en effet, elle le fut sur le plan des sources qui la concernent, plus que sur le plan de l’importance réelle que Mécène eut dans l’Histoire. Étudier la mémoire d’un personnage qui laissa si peu de trace peut sembler une gageure. Pourtant, sur le plan méthodologique, la faible importance du corpus le constitue en cas d’école qui permet de cerner avec plus de précision la formation et l’évolution de la figure formée à partir du personnage historique C. Maecenas et de préciser les modes de fonctionnement et les usages de la mémoire au cours de ces processus.

La figure de Mécène paraît particulièrement intéressante car l’image transmise par les sources évolue considérablement selon le contexte chronologique, littéraire et sociologique des œuvres qui la portent, trahissant en cel...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540