Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’éthique du stoïcien Hiéroclès

 | 
Jean-Baptiste Gourinat

Extraits du traité sur le mariage

Stobée, Anth. IV, 67, 21-24, p. 502, 1-507, 5 ; IV, 75, 14, p. 603, 8‑605, 16 ; IV, 85, 21, t. V, p. 696, 21-699, 15

Ilaria Ramelli

Résumé

Cet article analyse les extraits de Stobée qui proviennent du traité Sur le mariage de Hiéroclès. Après une introduction et un bref exposé thématique, la position de Hiéroclès est examinée vis-à-vis de la relation entre καθήκοντα et οἰκείωσις dans la théorisation stoïcienne sur le mariage. Un rapprochement entre Hiéroclès et Musonius est proposé ensuite, ainsi qu’un autre entre Hiéroclès et Antipater, concernant la thématique du mariage. Je démontre que le mariage chez Hiéroclès semble absorber les traits qui étaient propres à l’amitié entre les sages dans le stoïcisme ancien (y compris le statut de « bien » et non plus simplement d’indifférent préférable). Ce fait-ci peut être interprété non seulement comme le résultat d’un changement d’accent après le stoïcisme ancien, mais aussi, et spécialement, comme un élément de polémique contre l’épicurisme, à la lumière de l’importance exclusive que les épicuriens donnaient à l’amitié entre les sages et de leur mépris du mariage. Car Hiéroclès présente des aspects de polémique anti-épicurienne dans ses Éléments d’éthique, et la critique de l’épicurisme chez lui est attestée par des sources dignes de confiance.

This article analyses Stobaeus’s excerpts from Hierocles’ On Marriage. After a methodological introduction and a short thematic exposition of the contents of the five excerpts at stake, Hierocles’ position is examined with respect to the relationship between καθήκοντα and οἰκείωσις in the Stoic theory of marriage. A comparison between Hierocles and Musonius Rufus is then drawn, as well as one between Hierocles and Antipater, in regard to the marriage theme. I argue that in Hierocles marriage seems to absorb the characteristics that in the Old Stoa were proper of friendship between wise men (including the status of “good” and no longer of simple “preferable indifferent”). This can be interpreted not only – and perhaps not so much – as the result of an emphasis shift in Stoicism after the Old Stoa, but also, and especially, as an element of polemic against Epicureanism, given the exclusive importance that the Epicureans attached to friendship between wise men and their contempt for marriage. Indeed, there are aspects of anti-Epicurean polemic in Hierocles’ Elements of Ethics, and his criticism of Epicureanism is attested by trustworthy sources.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

D’abord, je voudrais exprimer toute ma reconnaissance aux organisateurs de ce magnifique colloque, ainsi qu’à Jean-Baptiste Gourinat comme co-directeur de Philosophie Antique.

David Konstan a déjà traité les points principaux des extraits de l’économique. Je me concentrerai donc sur les extraits du traité Sur le mariage. Il y a cinq extraits. Ils appartiennent aux fragments conservés par Stobée, les fragments d’éthique moins techniques concernant les καθήκοντα, tandis que la discussion plus technique sur l’οἰκείωσις dans les Éléments d’éthique est transmise par le papyrus appelé PBerol 9780. Il est probable que les traités Sur le mariage et l’Économique faisaient partie de l’ouvrage de Hiéroclès sur les καθήκοντα, bien qu’ils puissent avoir constitué des opuscules indépendants1. Pour ces extraits du traité Sur le mariage, on peut faire des parallèles intéressants2 avec le stoïcien romano-étrusque Musonius ou avec Antipater de Tarse, qui se situe entre l’ancienne et la moyenne Stoa (p...

Auteur

Université Catholique du Sacré-Cœur, Milan. Angelicum, Université d’Oxford

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540