Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’éthique du stoïcien Hiéroclès

 | 
Jean-Baptiste Gourinat

Table des matières

Thomas Bénatouïl

Introduction

Jean-Baptiste Gourinat

La gestation de l’animal et la perception de soi

Hiéroclès, Éléments d’éthique, col. I-III

1. Le titre et l’introduction
2. La génération de l’animal et les propriétés de l’animal
A. La formation de l’embryon par l’action de la semence
B. La transformation du souffle végétatif en âme
C. Les attributs spécifiques de l’animal : la sensation et l’impulsion (I, 30-37)
3. L’animal se perçoit lui-même (I, 37-III, 56)
A. L’animal, dès la naissance, se perçoit lui-même, mais certains ne l’acceptent pas (I, 37-50)
B. Première preuve de la perception de soi : l’animal perçoit les parties de son corps et leurs fonctions (I, 50-II, 3)
C. Deuxième preuve : l’animal perçoit ses instruments de défense (II, 3-18)
D. Troisième preuve : l’animal perçoit ses points faibles et ses points forts (II, 18-III, 19)
E. Les animaux perçoivent la menace que constituent pour eux les forces et les faiblesses des autres animaux (III, 19-52)
F. Annonce du point suivant : la continuité de la perception de soi (III, 52-56)
Remarques conclusives
Christopher Gill

La continuité de la perception depuis la naissance

Hiéroclès, Éléments d’éthique, col. III-VI

1. La visée des Éléments d’éthique dans leur ensemble
2. Les thèmes des colonnes III à VI
3. La signification des colonnes III à VI au sein de l’ensemble de l’œuvre
Francesca Alesse

La représentation de soi et les différentes formes de l’appropriation chez Hiéroclès

Éléments d’éthique, col. VI, 29-IX, 10

Marcelo D. Boeri

L’οικειωσισ et les rapports avec les dieux selon Hiéroclès

Stobée, Eclog. I, 3, 53, p. 63, 6-27 ; I, 3, 54, p. 64, 1-14 ; II, 9, 7, p. 181, 8-182, 30

Introduction
1. La nature des dieux et les raisons pour lesquelles ils ne sont pas la cause de nos malheurs
2. Notre attachement aux dieux comme forme de l’οἰκείωσις
Christelle Veillard

Hiéroclès, les devoirs envers la patrie et les parents

Stobée, Eclog., III, 39, 34, p. 730, 17–731, 15 ; III, 39, 35, p. 731, 16–733, 6 ; III, 39, 36, p. 733, 7–734, 10 ; Eclog., IV, 25, 53, p. 640, 4–644, 15

Introduction
a. Les deux modèles mis en place par Hiéroclès
b. Situation des textes considérés
c. Hiéroclès, auteur d’un traité Des devoirs ?
I. Les devoirs envers la patrie
1. L’enchaînement des topoi
2. La patrie, dieu second et premier géniteur
3. Agir comme les doigts d’une seule main
4. Vertu individuelle et conservatisme politique
II. Les devoirs envers les parents
1. Principes
2. Traiter les parents comme des dieux
2a. Les parents, images des dieux
2b. Les parents, cause du don le plus précieux
2c. L’enfant, prêtre et ministre du parent
3. Une bienfaisance réciproque
3a. Prendre soin de son parent à son tour
3b. Éprouver et transmettre joie et affection
3c. Aimer avec justice
Conclusion
David Konstan

Hiéroclès, sur la famille et l’économie domestique

Stobée, Eclog. IV, 84, 20, p. 660,15-664, 18 et 84, 23, p. 671, 3–673, 18

Ilaria Ramelli

Extraits du traité sur le mariage

Stobée, Anth. IV, 67, 21-24, p. 502, 1-507, 5 ; IV, 75, 14, p. 603, 8‑605, 16 ; IV, 85, 21, t. V, p. 696, 21-699, 15

Bref exposé thématique
Kathekonta et oikeiosis dans la théorisation stoïcienne sur le mariage : la position de Hiéroclès
Rapprochement entre Hiéroclès et Musonius : le mariage et l’amitié
Rapprochement entre Hiéroclès et Antipater
Réflexions conclusives : y eut-il une évolution ? Un changement d’accent ?