Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Travailler au musée

 | 
Odile Join-Lambert

Deuxième partie. Hiérarchiser l’emploi dans les musées (1946-1981)

Introduction de la deuxième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’emploi est réorganisé de façon opposée dans le secteur public des deux pays entre, d’une part, un emploi britannique privé contractuel où l’on classe les individus et, d’autre part, une fonction publique française relevant du statut général des fonctionnaires où l’on classe les postes de travail. D’après la littérature sur les classifications, la logique contractuelle de droit privé, qui est la logique britannique, induit une organisation du travail fondée sur la qualification des individus, des catégorisations du travail et des emplois naissant d’abord dans les unités de travail avant de donner lieu à une régulation au niveau des conventions1. À l’opposé, l’emploi public français est organisé par le droit public avec des missions de service public fixées par le Parlement, un mode de gestion des emplois et des carrières centralisé au sein du statut général des fonctionnaires. Fondé sur la classification des postes et non des individus, l...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540