Version classiqueVersion mobile

Travailler au musée

 | 
Odile Join-Lambert

Introduction

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1920, le directeur des musées nationaux français propose de mettre en place une activité d’accompagnement des visiteurs au musée du Louvre en s’inspirant ouvertement de l’exemple de la National Gallery à Londres1. L’intérêt pour l’éducation artistique du public en France vient alors de Grande-Bretagne. Cette tentative de transfert ne se fait toutefois pas sans débat. Deux groupes socioprofessionnels s’opposent ou s’ignorent, aux deux extrémités de la chaîne hiérarchique et sociale, les gardiens et conservateurs. Les uns et les autres doivent-ils servir l’art ou les visiteurs ? Le débat reprend au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, porté au sein d’un organisme transnational fondé en 1946, le Conseil international des musées (Icom). Il est alors envisagé de créer une activité supplémentaire de guide-conférencier destinée à guider les publics. Elle met alors en cause les frontières entre gardiens et conservateurs et leurs attributions. Les gardiens ne souhaitent pas se dessais...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search