Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Cathédrales en guerre XVIe-XXIe siècle

 | 
Xavier Boniface
, 
Louise Dessaivre

Destructions

Péguy et la cathédrale

Charles Coutel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En 1930, le journal L’Illustration prit l’initiative de réunir en deux forts volumes une partie des numéros parus pendant la Grande Guerre. Cette publication fut envoyée à chaque parlementaire ; tout naturellement, mon grand-père, député du Nord, la reçut.

On y mesure l’ampleur des destructions dès septembre 1914. Tout se passe comme si les bâtiments religieux furent particulièrement visés : la lecture de Péguy pourrait bien nous dire pourquoi. Pour beaucoup, les cathédrales étaient l’âme de la France, tout autant que des édifices cultuels et pastoraux.

Ce fut d’abord le bombardement et l’incendie de la cathédrale de Reims le 17 septembre 1914, puis en novembre 1914 de la basilique Notre-Dame de Brebières, ou encore de la cathédrale d’Arras le 6 juillet 1915. Mais c’est la destruction partielle de la cathédrale de Soissons, le 18 mai 1915, qui va retenir notre attention. Dans l’édition déjà citée de L’Illustration, on découvre une reproduction d’un tableau de François Flameng (1856-19...

© Presses universitaires du Septentrion, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540