Version classiqueVersion mobile

Résistance, dissidence et opposition en RDA 1949-1990

 | 
Hélène Camarade
, 
Sibylle Goepper

4/2 SUBCULTURES ARTISTIQUES DES ANNÉES 1970 ET 1980

Les artistes est-allemands entre recherche d’autonomie et opposition durant l’ère Honecker (1971-1989)

Jean Mortier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En décembre 1971, Erich Honecker, qui vient de succéder à Walter Ulbricht à la tête du parti dirigeant, clôt la 4e session du Comité Central du SED (Zentralkomitee der SED), avec une déclaration trop vite interprétée comme l’annonce d’une liberté sans rivages désormais consentie aux écrivains et artistes ; celle-ci sera ensuite inlassablement répétée comme preuve de la libéralisation du régime : « Il ne peut y avoir à mon sens de tabous dans le domaine de l’art et de la littérature. Cela concerne aussi bien les questions de contenu que celles de style ». Cette déclaration était néanmoins précédée d’un membre de phrase dont la clarté n’était pas la qualité principale et dont la traduction en français n’éclaire guère davantage le sens : « Si l’on part des positions fermes du socialisme »1.

Quelle portée une telle formule pouvait-elle avoir dans le domaine de la création artistique ? Avec son tableau Die Grablegung des Soldaten (« L’inhumation du soldat », 1977), Rainer Bonar n’ébranlai...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search