Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Résistance, dissidence et opposition en RDA 1949-1990

 | 
Hélène Camarade
, 
Sibylle Goepper

CHAP. 1/ RÉSISTANCE, CONTESTATION, CONTRE-PROPAGANDE (1945-1961)

Le Congrès pour la liberté de la culture : un message d’intellectuels vers le bloc soviétique

Anne-Marie Corbin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le conflit latent entre l’Est et l’Ouest était manifeste dans l’Allemagne occupée et l’escalade se poursuivit avec la réforme monétaire à l’Ouest et la riposte de l’Est par le blocus de Berlin. Bien avant la construction du Mur en 1961, la Guerre froide se cristallisa en RDA et surtout à Berlin, qui acquit un caractère fortement symbolique après la création des deux États allemands en 1949. Sans doute est-ce pour cette raison que le Congrès pour la liberté de la culture (Congress for Cultural Freedom, CCF), une organisation rassemblant des intellectuels européens et américains, y tint sa manifestation inaugurale en juin 1950, au moment même où se livraient les premiers combats de la guerre de Corée. Le secrétariat du CCF eut pour siège Paris.

Le CCF fut créé à l’instigation des États-Unis et reposa sur la participation des émigrés allemands et autrichiens qui avaient trouvé refuge aux États-Unis à l’époque nazie, combattu dans les rangs de ...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540