Version classiqueVersion mobile

Chanoines et chanoinesses des anciens Pays-Bas

 | 
Jean Heuclin
, 
Christophe Leduc

Première partie. La quête d’un statut

De la moniale à la chanoinesse de Sainte-Aldegonde de Maubeuge (XIIIe-XVe siècle) : l’apport du manuscrit 1304 de la bibliothèque municipale d’Arras

Bernard Delmaire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’un des fleurons des sources, si éparses, de l’histoire de Sainte-Aldegonde est le manuscrit 1304 de la bibliothèque municipale d’Arras1. Je l’avais ouvert il y a bien longtemps en y cherchant, en vain, des chartes sur la paroisse d’Erchin, dont l’évêque d’Arras Lambert avait donné l’autel à l’abbaye de Maubeuge en 1106. Les actes reliés dans ce recueil factice intéressent surtout le temporel, cela n’étonnera pas les médiévistes, mais il s’y trouve quelques actes qui éclairent le statut religieux de la maison et, plus précisément, le passage de l’abbaye bénédictine au chapitre de chanoinesses. C’est ce point que je voudrais éclaircir ici en recourant à ces chartes et à d’autres documents inédits ou édités. Nous nous attarderons d’abord sur le tournant des années 1220-1250, nous mettrons ensuite en lumière quelques traits marquants de l’état de chanoinesse au bas Moyen Âge. On trouvera en pièces justificatives six actes inédits de ce recueil.

 

Les premiers siècles de l’histoire obscu...

© Presses universitaires du Septentrion, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search