Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La fabrique de la finance

 | 
Isabelle Chambost
, 
Marc Lenglet
, 
Yamina Tadjeddine

Partie 3. Analyse des modes et des pratiques de régulation

Chapitre 11. Déontologie financière et régulation des pratiques : un paradoxe redoublé

Marc Lenglet

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

[201] […] Darum besteht eine Neigung, zu sagen : jedes Handeln nach der Regel sei ein Deuten. « Deuten » aber sollte man nur nennen : einen Ausdruck der Regel durch einen anderen ersetzen | C’est donc qu’il y a un penchant à dire : Toute action qui procède selon la règle est une interprétation. Mais nous ne devrions appeler « interprétation » que la substitution d’une expression de la règle à une autre (Wittgenstein, [1953], 2001, p. 87 = tr. fr., 2004, p. 127)

Il y a une aporie de la déontologie financière, qui tout à la fois se trouve définie dans des textes normatifs et des recueils réglementaires, et accomplit ce qu’elle énonce dans une inamissible indétermination. Pour le dire autrement, la déontologie financière redouble le paradoxe de la règle tel qu’il fut classiquement établi par Wittgenstein : en tant que telle, la règle est en effet dans l’incapacité de produire quoi que ce soit tant qu’elle échappe à sa mise en pratique ; c’est-à-dire tant qu’elle n’est pas déployée, dépl...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540