Version classiqueVersion mobile

Giono philosophe

 | 
Christine Rannaud

II. La voie orientale

Épigraphe

Texte intégral

1Tout cela est à jamais fini, tout s’écoule à la fois, les évènements et les hommes – comme ces flots incessants du Yang-Isé-Kiang, gui vont se perdre dans la mer.

2« A Nan King »

3Li Po

© Presses universitaires du Septentrion, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search