Version classiqueVersion mobile

Hypocrisies de Joë Bousquet

 | 
François Berquin

Bibliographie

Texte intégral

Disons tout de suite que s’agissant des textes de Bousquet et de ceux consacrés plus ou moins directement à son œuvre, la « Bibliographie des écrits de et sur Joë Bousquet » établie par Paul Giro dans le n° 241 de la Revue des sciences humaines apparaît désormais incontournable. On se contentera en conséquence de formuler ici quelques remarques à propos des textes qui nous auront retenu plus particulièrement au cours de ce travail.

1. – Textes de Joë Bousquet

Comme on sait, nos références renvoient pour l’essentiel aux Œuvres romanesques complètes en quatre tomes, parues aux éditions Albin Michel de 1979 à 1984. A dire vrai, les œuvres en question ne sont ni « romanesques » à proprement parler ni « complètes »... Aussi faut-il en marge de ces quatre volumes, lire les textes publiés chez René Rougerie, Fata Morgana, Verdier ou chez d’autres éditeurs, beaucoup plus rares encore (Éditions Savary, Editions Unes, Sables, etc.). Il reste, au demeurant, beaucoup à faire pour que l’œuvre de Joë Bousquet voie tout entière « le jour des librairies ». Mais, comme on a essayé de le suggérer dans le chapitre intitulé « Marché noir », Bousquet – auteur précieux d’une œuvre fondamentalement clandestine – est sans l’ombre d’un doute responsable de l’état dans lequel son œuvre nous est donnée à lire...

2. – Textes consacrés à Joë Bousquet

L’un des livres les plus attachants reste à mes yeux celui qui recueille les souvenirs de l’abbé Sarraute (La Contrition de Joë Bousquet, Mortemart, Rougerie, 1981). Rien de plus éclairant et souvent de plus involontairement humoristique que les démêlés qui opposèrent ce prêtre d’une franchise obsessionnelle au démoniaque Joë Bousquet.

On a lu également avec profit le livre de son ami René Nelli, Joë Bousquet, sa vie, son œuvre (Albin Michel, 1975). D’un autre ami de Bousquet, Jean Mistler, il faut lire le roman La Route des étangs (Livre de Poche, 1975).

Deux belles thèses, enfin. Celle tout d’abord de Charles Bachat, L’imaginaire de Joë Bousquet, l’homme nébuleuse, publiée dans la « Bibliothèque des Lettres Modernes », chez Minard (1993).

Celle, ensuite, d’Adrien Gür, sur la mélancolie de Bousquet, intitulée : « La Blessure et le mal littéraire dans l’œuvre de Joë Bousquet » (thèse de doctorat soutenue en janvier 1995 à l’Université des lettres de Genève et publiée aux Presses universitaires du Mirail, Toulouse, 1999).

3. – Littérature, philosophie, critique littéraire, psychanalyse, histoire

Barthes Roland, S/Z : Editions du Seuil, « Points », 1976.

Baudrillard Jean, Le Système des objets, Gallimard, « Les Essais », 1968.

Baudrillard Jean, De la séduction, Denoël/Gonthier, 1982.

Bellemin-Noël Jean, L’auteur encombrant (Stendhal/ Armance), Presses Universitaires de Lille, « Objet », 1985.

Berthet Frédéric, « Eléments de conversation », dans Communications n° 30, Seuil, 1979.

Blanchot Maurice, La Folie du jour (Fata morgana).

Blanchot Maurice, Faux-pas, Gallimard, 1987.

Blanchot Maurice, Le livre à venir, Gallimard, « Idées », 1971.

Blanchot Maurice, Le Pas au-delà, Gallimard, 1984.

Bonnefis Philippe, « Absolument étranger », dans Les Cahiers de Philosophie n° 10, 1990.

Bonnefis Philippe, Dan Yack, Biaise Cendrars phonographe, PUF, « Le texte rêve », 1992.

Bonnefis Philippe, « Visage se dit », dans Faire visage, Revue des sciences humaines, PUS, n° 243, 1996.

Bonnefis Philippe, Céline, Le Rappel des oiseaux, Galilée, « Incises », 1997.

Buisine Alain, Proust et ses lettres, Presses Universitaires de Lille, « Objet », 1986.

Buisine Alain, Tombeau de Loti, Aux Amateurs de Livres, 1988.

Dagen Philippe, Le silence des peintres, les artistes face à la Grande Guerre, Fayard, 1996.

Decottignies Jean, Ecritures ironiques (Presses Universitaires de Lille, 1988)

Deleuze Gilles, Logique du sens, Editions de minuit, « Critique », 1982.

Deleuze Gilles, Différence et répétition, PUF, 1981.

Deleuze Gilles, Présentation de Sacher-Masoch, Editions de minuit, 1967.

Deleuze Gilles, Dialogues (en collaboration avec Claire Parnet), Flammarion, 1977.

Derrida Jacques, La Dissémination, Seuil, 1972.

Derrida Jacques, Glas, Gonthier-Denoël, 1974.

Derrida Jacques, La Carte postale (de Socrate à Freud et au-delà), Flammarion, « la philosophie en effet », 1980.

Derrida Jacques, Parages, Galilée, 1986.

Derrida Jacques, Passions, Galilée, 1993.

Détienne Marcel & Vernant Jean-Pierre, Les Ruses de l’intelligence, Flammarion, 1974

Didi-Huberman Georges, Invention de l’hystérie, Charcot et l’iconographie photographique de la Salpêtrière, Editions Macula, 1982.

Didi-Huberman Georges, Ce que nous voyons, ce qui nous regarde, Les Editions de minuit, « Critique », 1992.

Freud Sigmund, La vie sexuelle, PUF, 1969.

Freud Sigmund, Essais de psychanalyse, Payot, 1982.

Freud Sigmund, Résultats, idées, problèmes, vol. II, PUF, 1985.

Freud Sigmund, Psychopathologie de la vie quotidienne, Payot, 1987.

Hermann Imre, L’instinct filial, Denoël, 1972.

Jenny Laurent, La Terreur et les signes, Gallimard, « Les Essais », 1982.

Kofman Sarah, « Vautour rouge », dans Mimesis des articulations, Aubier-Flammarion, 1975.

Kofman Sarah, Nerval ou le charme de la répétition, L’âge d’homme, 1979.

Kofman Sarah, Comment s’en sortir ?, Galilée, 1983.

Kofman Sarah, Nietzsche et la scène philosophique, Galilée, 1986.

Kofman Sarah, Socrate(s), Galilée, 1989.

Kaufman Vincent, L’équivoque épistolaire, Editions de minuit, « Critique », 1990.

Leroy Claude, La main de Cendrars, Presses Universitaires du Septentrion, « Objet », 1996.

Lyotard Jean-François, « De la force des faibles », dans Lyotard, « L’Arc » n° 64, 1976.

Lyotard Jean-François, « Musique mutique », dans Moralités post-modernes, Galilée, 1993.

Millot Catherine, Gide, Genet, Mishima : l’intelligence de la perversion, Gallimard, « L’Infini », 1996.

Nietzsche, Le Gai savoir, Gallimard, « Idées », 1978.

Nietzsche, Par-delà Bien et Mal, Gallimard, « Idées », 1980.

Quignard Pascal, Sur le défaut de terre, Clivages, 1979.

Quignard Pascal, Le Sexe et l’Effroi, Gallimard, 1994.

Rabaté Dominique, Louis-René des Forêts, la voix et le volume, José Corti, 1991.

Reichler Claude, La Diabolie, Editions de Minuit 1979.

Rosset Clément, Le réel. Traité de l’idiotie, Editions de minuit, « Critique », 1977.

Rosset Clément, La Force majeure, Editions de minuit, « Critique », 1979.

Rosset Clément, Le philosophe et les sortilèges, Editions de minuit, « Critique », 1985.

Sartre Jean-Paul, Saint Genet, comédien et martyr, Gallimard, 1988.

Schilder Paul, L’image du corps, Gallimard, 1980.

Serres Michel, Hermes I, La Communication, Editions de minuit, 1979.

Serres Michel, Le Parasite, Grasset, 1980.

Starobinski Jean, L’Œil vivant, Gallimard, Le Chemin, 1979.

Starobinski Jean, Portrait de l’artiste en saltimbanque, Les Sentiers de la création, collection Champs, Flammarion, 1983.

Steinmetz Jean-Luc, André Breton et les surprises de l’amour fou, PUF, « Le texte rêve », 1994.

Vasse Denis, Le poids du réel, la souffrance, Seuil, 1978.

Vasse Denis, La chair envisagée, Seuil, 1988.

© Presses universitaires du Septentrion, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search