Version classiqueVersion mobile

Hypocrisies de Joë Bousquet

 | 
François Berquin

Épigraphe

Texte intégral

Il y a deux façons d’envisager l’hypocrisie. Ce qui apparaît sous ce nom peut être un comble de fausseté, une double façon de ne pas être soi, ou un comble de sincérité, l’affranchissement total de l’être qui se fait révélation de ce qu’il y a de contradictoire à l’origine de toute existence.
La Tisane de sarments

© Presses universitaires du Septentrion, 2000

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search