Version classiqueVersion mobile

Claude Simon

 | 
Peter Janssens

Bibliographie1

Texte intégral

1. Romans et textes brefs

Le Tricheur, Éditions du Sagittaire, 1945.

La Corde raide, Éditions du Sagittaire, 1947 [CR].

Gulliver, Calmann-Lévy, 1952.

Le Sacre du printemps, Calmann-Lévy, 1954 [S],

« Babel », Les Lettres nouvelles, 3, 31, 1955, pp. 391-413.

Le Vent, Éditions de Minuit, 1957 [V],

L’Herbe (1958), Éditions de Minuit, coll. « Double », 1986 [He].

« Le cheval », Les Lettres nouvelles, 57, 1958, pp. 169-189 et Les Lettres nouvelles, 58, 1958, pp. 379-393.

La Route des Flandres (1960), Éditions de Minuit, coll. « Double », 1985 [R],

Le Palace, Éditions de Minuit, 1962 [P],

Histoire, Éditions de Minuit, 1967 [Hi],

La Bataille de Pharsale, Éditions de Minuit, 1969 [B],

Orion aveugle, Genève, Albert Skira, coll. « Les sentiers de la création », 1970 [O].

Les Corps conducteurs, Éditions de Minuit, 1971 [CC].

Triptyque, Éditions de Minuit, 1973 [T],

Leçon de choses, Éditions de Minuit, 1975 [L].

« Les Géorgiques », Nouvelle Revue française, 308, 1er septembre 1978, pp. 1-27.

Les Géorgiques, Éditions de Minuit, 1981 [G].

La Chevelure de Bérénice, Éditions de Minuit, 1983 [CB],

L’Acacia, Éditions de Minuit, 1989 [A],

« Les jardins publics », in Mireille Calle-Gruber (éd.), Les Sites de l’écriture (Colloque Claude Simon, Queen’s University), Nizet, 1995, pp. 25-37.

« Lecture publique d’une pièce de théâtre. Fragment d’un texte », L’Infini, 56, hiver 1996, pp. 3-10.

2. Albums de photographies

Album d’un amateur, Remagen-Rolandseck, Verlag Rommerskirchen, coll. « Signatur », Objekt Nr. 8, 1988 [AA].

Photographies. 1937-1970, Maeght, coll. « Photo-Cinéma », 1992 [Ph]2.

3. Articles, discours et notices

Claude Simon, « La fiction mot à mot », in Jean Ricardou et Françoise van Rossum-Guyon (éds.), Nouveau Roman : hier, aujourd’hui, II, Paris, Union Générale des Éditions, coll. « 10/18 », 1972, pp. 73-97.

« Reflections on the Novel : Claude Simon’s Address to the Colloquium on the New Novel, New York University, October 1982 », The Review of Contemporary Fiction, 5, 1, Spring 1985, pp. 14-23 (trad. du texte publié plus tard dans Lois Oppenheim, Three Décades of the French New Novel, Urbana-Chicago).

Discours de Stockholm, Fondation Nobel-Éditions de Minuit, 1986.

« Simon, Claude », in Jérôme Garcin (éd.), Le Dictionnaire. Littérature française contemporaine, François Borin, 1988, pp. 401-403.

« Roman et mémoire », Revue des sciences humaines, 220, « Claude Simon », octobre-décembre 1990, pp. 191-192.

« Note sur le plan de montage de La Route des Flandres », in Mireille Calle (éd.), Claude Simon : Chemins de la mémoire, Sainte-Foy, Québec et Grenoble, Le Griffon d’Argile et Presses Universitaires de Grenoble, coll. « Trait d’Union », 1993, pp. 185-186.

4. Correspondance

Claude Simon et Jean Dubuffet, Correspondance 1970-1984, L’Échoppe, 1994.

5. Entretiens

Claude Simon/Madeleine Chapsal, « Entretien avec Claude Simon », L’Express, 10 novembre 1960.

Claude Simon/Madeleine Chapsal, « Entretien : Claude Simon parle », L’Express, 5 avril 1962.

Claude Simon/Jacqueline Piatier, « Entretien avec Jacqueline Piatier : « Rendre la perception confuse, multiple et simultanée du monde », Le Monde des livres, 26 avril 1967.

Claude Simon/Bettina Knapp, « Interview with Claude Simon », Kentucky Romance Quarterly, 16, 2, 1969, pp. 179-190.

Claude Simon/Ludovic Janvier, « Réponses de Claude Simon à quelques questions écrites de Ludovic Janvier », in Marcel Séguier (éd.), Entretiens, 31, « Claude Simon », 1972, pp. 15-29.

Claude Simon/Intervenants divers, « Claude Simon, à la question », in Jean Ricardou (éd.), Claude Simon : analyse, théorie (Colloque de Cerisy-la-Salle, 1974), Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1975, pp. 403-431.

Claude Simon/Madeleine Chapsal, « Claude Simon : Il n’y a pas d’art réaliste », La Quinzaine littéraire, 15-31 décembre 1975, pp. 4-5.

Claude Simon/Jean-Paul Goux et Alain Poirson, « Un homme traversé par le travail. Entretien avec Claude Simon », La Nouvelle critique, 105, juin-juillet 1977, pp. 32-44.

Claude Simon/Claud Duverlie, « The Crossing of the Image », Diacritics, 7, December 1977, pp. 47-58.

Claude Simon/Jo van Apeldoorn et Charles Grivel, « Entretien avec Jo van Apeldoorn et Charles Grivel, 17 avril 1979 », in Charles Grivel (éd.), Écriture de la religion, écriture du roman. Mélanges d’histoire de la littérature et de critique offerts à Joseph Tans, Groningen-Lille, Centre Culturel français de Groningue – Presses Universitaires de Lille, 1979, pp. 87-107.

Claude Simon/Anthony Cheal Pugh, « Interview with Claude Simon : Autobiography, the Novel, Politics », The Review of Contemporary Fiction, 5, 1, Spring 1985, pp. 4-13.

Claude Simon/Marianne Alphant, « Claude Simon. La route du Nobel », Libération, 10 décembre 1985.

Claude Simon/Marianne Alphant, « Et à quoi bon inventer ? », Libération, 31 août 1989.

Claude Simon/Pierre Bois, « La déroute des Flandres », Le Figaro, 13 juillet 1990.

Claude Simon/Bemard-Henry Lévy, « “... peuvent et doivent s’arrêter parfois d’écrire” (conversation avec Claude Simon) », in Bernard-Henry Lévy, Les Aventures de la liberté. Une histoire subjective des intellectuels, Grasset, 1991, pp. 12-21.

Claude Simon/André Clavel, « La guerre est toujours là », L’Événement du jeudi, 252.

Claude Simon/Mireille Calle, « L’inlassable réa/encrage du vécu. Entretiens avec Claude Simon », in Mireille Calle (éd.), Claude Simon : Chemins de la mémoire, Sainte-Foy, Québec et Grenoble, Le Griffon d’Argile et Presses Universitaires de Grenoble, coll. « Trait d’Union », 1993, pp. 3-25.

6. Ouvrages et articles critiques

Didier Alexandre, Claude Simon, Marval, coll. « Lieux de l’écrit », 1991 (avec des photographies d’Arnaud Claass).

Hubertus von Amelunxen, « D’un état mélancolique en photographie. Walter Benjamin et la conception de l’allégorie », Revue des sciences humaines, 210, « Photolittérature », avril-juin 1988, pp. 9-23.

Bernard Andrès, Profils du personnage chez Claude Simon, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1992.

Daniel Arasse, Le Détail. Pour une histoire rapprochée de la peinture (1992), Flammarion, coll. « Champs », 1996.

Hannah Arendt, « Le concept d’histoire : antique et moderne », trad. Patrick Lévy, in La Crise de la culture. Huit exercices de pensée politique, Gallimard, coll. « Folio essais », 1972, pp. 58-120.

Gaston Bachelard, La Terre et les rêveries de la volonté. Essai sur l’imagination de la matière, José Corti, 1947.

Mieke Bal, « Identification et apprentissage de la compassion : Proust et la photographie », in Suzan van Dijk et Christa Stevens (éds.), (En) jeux de la communication romanesque. Hommage à Françoise van Rossum-Guyon, Faux Titre, 86, Amsterdam-Atlanta, Rodopi, 1994, pp. 241-256.

Roland Barthes, Michelet (1954), Éditions du Seuil, coll. « Points », 1988.

Roland Barthes, « Le message photographique » (1961), in L’Obvie et l’obtus. Essais critiques III, Éditions du Seuil, coll. « Points Essais », 1982, pp. 9-24.

Roland Barthes, « Rhétorique de l’image » (1964), in L’Obvie et l’obtus. Essais critiques III, Éditions du Seuil, coll. « Points Essais », 1982, pp. 25-42.

Roland Barthes, Fragments d’un discours amoureux, Éditions du Seuil, coll. « Tel Quel », 1977.

Roland Barthes, La Chambre claire. Note sur la photographie, Éditions de l’Étoile, Gallimard et Éditions du Seuil, 1980.

Roland Barthes/Angelo Schwarz, « Sur la photographie », in Roland Barthes et la photo : le pire des signes, Les Cahiers de la Photographie et Contrejour, 1990, pp. 74-80.

André Bazin, Qu’est-ce que le cinéma ?, Cerf, coll. « 7e Art », 1994.

Walter Benjamin, Origine du drame baroque allemand, trad. Sibylle Muller, Flammarion, coll. « La philosophie en effet », 1985.

Walter Benjamin, « Petite histoire de la photographie » (1931), Œuvres, II, Poésie et révolution, trad. Maurice de Gandillac, Denoël, coll. « Dossiers des Lettres Nouvelles », 1971, pp. 15-35.

Walter Benjamin, « Das Kunstwerk im Zeitalter seiner technischen Reproduzier-barkeit » (1936), in Gesammelte Schriften, Frankfurt am Main, Suhrkamp Verlag, I, 2, 1974, pp. 431-508 (« L’œuvre d’art à l’époque de sa reproduction mécanisée », trad. Jean-Maurice Monnoyer, in Écrits français, Gallimard, coll. « Bibliothèque des Idées », 1991).

Walter Benjamin, « Über den Begriff der Geschichte » (1940), in Gesammelte Schriften, Frankfurt am Main, Suhrkamp Verlag, I, 2, 1974, pp. 691-704 (« Sur le concept d’histoire », trad. Françoise Eggers, in Écrits français, Gallimard, coll. « Bibliothèque des Idées », 1991).

Walter Benjamin, Paris, capitale du XIXe siècle, in Das Passagen-Werk, « Exposés », in Gesammelte Schriften, Frankfurt am Main, Suhrkamp Verlag, V, 1, 1982, pp. 60-77.

Walter Benjamin, « N [Erkenntnistheoretisches, Théorie des Fortschritts] », in Das Passagen-Werk, « Aufzeichnungen und Materialen », in Gesammelte Schriften, Frankfurt am Main, Suhrkamp Verlag, V, 1, 1982, pp. 570-611.

Walter Benjamin, « Y [Die Photographie] », in Das Passagen-Werk, « Aufzeichnungen und Materialen », in Gesammelte Schriften, Frankfurt am Main, Suhrkamp Verlag, V, 2, 1982, pp. 824-846.

Martin Bischof, « L’incipit de L’Acacia de Claude Simon », Versants, 27, 1995, pp. 115-130.

Anne-Lise Blanc, « Une image de l’Espagne dans Histoire de Claude Simon : étude d’une ekphrasis », Littératures, 32, printemps 1995, pp. 177-189.

Marc Bloch, L’Étrange défaite (1940), Gallimard, coll. « Folio Histoire », 1990.

Marc Bloch, Apologie pour l’histoire ou Métier d’historien, Armand Colin, 1993.

Philippe Bonnefis, Mesures de l’ombre, Presses Universitaires de Lille, coll. « Objet », 1987.

Philippe Bonnefis, « Entre Trias et Crétacé », in Mireille Calle-Gruber (éd.), Les Sites de l’écriture. Colloque Claude Simon, Queen’s University, Nizet, 1995, pp. 67-92.

Philippe Bonnefis, « Visage se dit », Revue des sciences humaines, 243, « Faire visage », juillet-septembre 1996 pp. 9-27.

Joan Brandt, « History and Art in Claude Simon’s Histoire », Romanic Review, 73, 3, 1982, pp. 373-384.

Fernand Braudel, Écrits sur l’histoire, Flammarion, coll. « Champs », 1984.

Maria Minich Brewer, « Recasting Œdipus : Narrative and the Discourse of Myth in Claude Simon », Stanford French Review, 9, 3, 1985, pp. 415-434.

Maria Minich Brewer, « Claude Simon : The Critical Properties of Painting », Review of Contemporary Fiction, 5, 1, Spring 1985, pp. 104-109.

Maria Minich Brewer, « Narrative Fission : Event, History and Writing in Les Géorgiques », in Roy Jay Nelson (éd.), XXe Siècle : la problématique du discours, Michigan Romance Studies, 6, 1986, pp. 25- 39.

Maria Minich Brewer, « Histoires complémentaires : quêtes symboliques et syntaxes réinventées », Revue des sciences humaines, 220, « Claude Simon », octobre-décembre 1990, pp. 180-183.

Maria Minich Brewer, « (Ré) inventions référentielles et culturelles chez Claude Simon, “les images les instants les fragments du temps du monde” », in Ralph Sarkonak (éd.), Claude Simon, 1, « A la recherche du référent perdu », Revue des lettres modernes, 1994, pp. 13-40.

Maria Minich Brewer, Claude Simon. Narrativities without Narrative, Lincoln et London, University of Nebraska Press, 1995.

Celia Britton, « The Georgics : the Limits of History », The Review of Contemporary Fiction, 5, 1, Spring 1985, pp. 95-100.

Celia Britton, « Claude Simon’s Génération Game : the Family and the Text », in Alastair B. Duncan (éd.), Claude Simon : New Directions. Collected Papers, Edinburgh, Scottish Academie Press, 1985, pp. 19-29.

Celia Britton, Claude Simon. Writing the Visible, Cambridge, Cambridge University Press, 1987.

Celia Britton, « Visual Effects by Claude Simon », Paragraph, 10, October 1987, pp. 45-64.

Celia Britton, « “ce paysage inépuisable” : sens et référence dans la conception simonienne de la langue », in Ralph Sarkonak (éd.), Claude Simon, 1, « À la recherche du référent perdu », Revue des lettres modernes, 1994, pp. 97-120.

Randi Brox Birn, « From Sign to Saga : Dynamic Description in Two Texts by Claude Simon », Australian Journal of French Studies, 21, 2, 1984, pp. 148-160.

Randi Brox Birn et Valérie Budig [ou Budig Markin], « Deux hommes et un texte : Simon face à Rousseau, Proust et Orwell », Revue des sciences humaines, 220, « Claude Simon », octobre-décem-bre 1990, pp. 63-78.

Randi Brox Birn et Valérie Budig [ou Budig Markin], « L’herbe comme référent dans l’œuvre de Claude Simon de L’Herbe à L’Acacia », in Ralph Sarkonak (éd.), Claude Simon, 1, « À la recherche du référent perdu », Revue des lettres modernes, 1994, pp. 63-81.

Alain Buisine, « Tel Orphée », Revue des sciences humaines, 210, « Photolittérature », avril-juin 1988, pp. 125-149.

Alain Buisine, Eugène Atget ou la mélancolie en photographie, Nîmes, Éditions Jacqueline Chambon, coll. « Rayon Photo », 1994.

Eduardo Cadava, « Words of Light : Theses on the Photography of History », Diacritics, 22, 3-4, « Commemorating Walter Benjamin », Fall-Winter 1992, pp. 84-114.

Eduardo Cadava, Words of Light. Theses on the Photography of History, Princeton, NJ, Princeton University Press, 1997.

Mireille Calle [ou Calle-Gruber], « Claude Simon : le temps, l’écriture : à propos de L’Acacia », Littérature, 83, 1991, pp. 31-42.

Mireille Calle [ou Calle-Gruber], « L’album de Claude Simon ou ce qui ne passera jamais entièrement dans l’ art », in Mireille Calle (éd.), Claude Simon : Chemins de la mémoire, Sainte-Foy, Québec et Grenoble, Le Griffon d’Argile et Presses Universitaires de Grenoble, coll. « Trait d’Union », 1993, pp. 163-181.

Mireille Calle [ou Calle-Gruber], « Les sites de l’écriture », in Mireille Calle-Gruber (éd.), Les Sites de l’écriture (Colloque Claude Simon, Queen’s University), Nizet, 1995, pp. 7-13.

Mireille Calle [ou Calle-Gruber], « L’écriture géorgique : où le roman fait terre et mémoire », in Mireille Calle-Gruber (éd.), Les Sites de l’écriture (Colloque Claude Simon, Queen’s University), Nizet, 1995, pp. 41-54.

David Carroll, « Diachrony and Synchrony in Histoire », Modem Language Notes, 92, 1977, pp. 797-824.

David Carroll, The Subject in Question. The Languages of Theory and the Strategies of Fiction, The University of Chicago Press, 1982.

David Carroll, « Narrative Poetics and the Crisis in Culture. Claude Simon’s Retum to “History” », L’Esprit créateur, 27, 4, Winter 1987, pp. 48-60.

François Châtelet, La naissance de l’histoire (1962), Éditions de Minuit, coll. « Points Essais », 1996.

François Châtelet, « Une vision de l’histoire », Critique, 37, novembre 1981, pp. 1218-1225.

Jean Chevalier et Alain Gheerprant, Dictionnaire des symboles. Mythes, rêves, coutumes, gestes, formes, figures, couleurs, nombres, Éditions Robert Laffont et Éditions Jupiter, coll. « Bouquins », 1982.

Francis Claudon, « Histoire et la représentation de l’Histoire chez Claude Simon », Beitrcige zur Romanischen Philologie, 26, 2, 1987, pp. 253-258.

Lucien Dällenbach, « Mise en abyme et redoublement spéculaire chez Claude Simon », in Jean Ricardou (éd.), Claude Simon : analyse, théorie (Colloque de Cerisy-la-Salle, 1974), Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1975, pp. 151-171.

Lucien Dällenbach, Le Récit spéculaire, Éditions du Seuil, 1977.

Lucien Dällenbach, « Les Géorgiques ou la totalisation accomplie », Critique, 37, 414, novembre 1981, pp. 1226-1242.

Lucien Dällenbach, « Les versants secrets de la littérature », Versants, 2, « Littérature et secret », hiver 1981-1982, pp. 9-10.

Lucien Dällenbach, « Le tissu de mémoire », in R, pp. 297-313.

Lucien Dällenbach, « La question primordiale », in Lucien Dällenbach, Roger Dragonetti, Georges Raillard et Jean Starobinski, Sur Claude Simon, Éditions de Minuit, 1987, pp. 63-93.

Lucien Dällenbach, « L’archive simonienne », Modem Language Notes, 103, 4, September 1988, pp. 736-750.

Lucien Dällenbach, Claude Simon, Éditions du Seuil, coll. « Les Contemporains », 1988.

Lucien Dällenbach, « Souvenir d’une “autre scène” », in Mireille Calle (éd.), Claude Simon : Chemins de la mémoire, Sainte-Foy, Québec et Grenoble, Le Griffon d’Argile et Presses Universitaires de Grenoble, coll. « Trait d’Union », 1993, pp. 153-162.

Hubert Damisch, « Agitphot. Pour le cinquantenaire de la Petite Histoire de la photographie de Walter Benjamin », Les Cahiers de la photographie, 3, « Quelle histoire la photographie ! », 1981, pp. 24-26.

Pierre Daprini, « Claude Simon, History and “l’innommable réalité” », in David Bevan (éd.), Literature and War, « Rodopi Perspectives on Modem Literature », Amsterdam-Atlanta, Rodopi, 1990, pp. 167-178.

Régis Debray, L’Œil naïf. Éditions du Seuil, 1994.

Michel Deguy, « Claude Simon et la représentation », Critique, 187, 1962, pp. 1109-1132.

Gilles Deleuze, Proust et les signes, Presses Universitaires de France, coll. « Perspectives critiques », 1986.

Gilles Deleuze, Différence et répétition, Presses Universitaires de France, coll. « Epiméthée », 1968.

Gilles Deleuze, Logique du sens, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1969.

Gilles Deleuze, Francis Bacon. Logique de la sensation, Éditions de la Différence, coll. « La Vue le Texte », s. d. (1981).

Gilles Deleuze, Cinéma 1. L’image-mouvement, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1983.

Gilles Deleuze, Cinéma 2. L’image-temps, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1985.

Gilles Deleuze, Foucault, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1986.

Gilles Deleuze, Le Pli. Leibniz et le baroque, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1988.

Gilles Deleuze, Pourparlers. 1972-1990, Éditions de Minuit, 1990.

Gilles Deleuze, Critique et clinique, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1993.

Gilles Deleuze et Félix Guattari, Capitalisme et schizophrénie. L’Anti-Œdipe, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1972.

Gilles Deleuze et Félix Guattari, Capitalisme et schizophrénie. Mille plateaux, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1980.

Gilles Deleuze et Félix Guattari, Qu’est-ce que la philosophie ?, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1991.

Gilles Deleuze et Félix Guattari, Jacques Derrida, De la grammatolologie, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1967.

Gilles Deleuze et Félix Guattari, [sans titre]3, in Marie-Françoise Plissart, Droit de regards, Éditions de Minuit, 1985, pp. I-XXXVI.

Gilles Deleuze et Félix Guattari, Mémoires d’aveugle. L’autoportrait et autres ruines, Éditions de la Réunion des Musées Nationaux, 1990.

Gilles Deleuze et Félix Guattari, Passions, Galilée, coll. « Incises », 1993.

Gilles Deleuze et Félix Guattari, Khôra, Galilée, coll. « Incises », 1993.

Gilles Deleuze et Félix Guattari, Donner la mort, in Jean-Michel Rabaté et Michael Wetzel (éds.), L’Éthique du don. Jacques Derrida et la pensée du don (Colloque de Royaumont, décembre 1990), Métailié-Transition, 1992, pp. 11-108.

Gilles Deleuze et Félix Guattari, Mal d’Archive. Une impression freudienne, Galilée, coll. « Incises », 1995.

Gilles Deleuze et Félix Guattari, « Demeure. Fiction et témoignage », in Michel Lisse (éd.), Passions de la littérature. Avec Jacques Derrida, Galilée, 1996, pp. 13-73.

Georges Didi-Huberman, Invention de l’hystérie. Charcot et l’iconographie photographique de la Salpêtrière, Macula, coll. « Scènes », 1982.

Georges Didi-Huberman, Devant l’image. Question posée aux fins d’une histoire de l’art, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1990.

Georges Didi-Huberman, Fra Angelico. Dissemblance et figuration (1990), Flammarion, coll. « Champs », 1995.

Georges Didi-Huberman, Ce que nous voyons, ce qui nous regarde, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1992.

Georges Didi-Huberman, La Ressemblance informe, ou le Gai Savoir visuel selon Georges Bataille, Macula, 1995.

Georges Didi-Huberman, « Imaginum pictura... in totum exoleuit. Début de l’histoire de l’art et fin de l’époque de l’image », Critique, 52, 586, mars 1996, pp. 138-150.

Georges Didi-Huberman, « L’image-matière. Poussière, ordure, saleté, sculpture au XVIe siècle », L’Inactuel, 5, 1996, pp. 63-81.

Georges Didi-Huberman, L’Empreinte, Éditions du Centre Georges Pompidou, 1997.

Serge Doubrovsky, « Notes sur la genèse d’une écriture », in Marcel Séguier (éd.), Entretiens, 31, « Claude Simon », 1972, pp. 51-64.

Serge Doubrovsky, « Préfacé : Why Claude Simon ? », in Randi Bim et Karen Gould (éds.), Orion Blinded. Essays on Claude Simon, Lewisburg, Bucknell University Press – London et Toronto, Associated University Presses, 1981, pp. 11-16.

Roger Dragonetti, « Les notes du général dans Les Géorgiques », in Lucien Dällenbach, Roger Dragonetti, Georges Raillard et Jean Starobinski, Sur Claude Simon, Éditions de Minuit, 1987, pp. 95-121.

Roger Dragonetti, Georges Raillard et Jean Starobinski, « Leçon de choses et Le son de choses », Modem Language Notes, 103, 4, September 1988, pp. 751-768.

Jean Duffy, « Les Géorgiques by Simon : A Work of Synthesis and Renewal », Australian Journal of French Studies, 21, 1984, pp. 161-179.

Jean Duffy, « The Subversion of Historical Représentation in Claude Simon », French Studies, 41,4, October 1987, pp. 421-437.

Jean Duffy, « Claude Simon and Paul Cézanne : A Comparative Study », in Degré second, 13, December 1992, pp. 35-50.

Francine Dugast-Portes, « Le spectre de l’ascendance : fonction tragifiante du personnage de l’ancêtre au fil de l’œuvre de Claude Simon », Revue des sciences humaines, 91, 215, juillet-septembre 1989, pp. 201-220.

Alastair Duncan, « Claude Simon : la crise de la représentation », Critique, 37, 414, novembre 1981, pp. 1181-1200.

Alastair Duncan, « Lire L’Herbe », in He, pp. 187-202.

Alastair Duncan, « Claude Simon : le projet autobiographique », in Revue des sciences humaines, 220, « Claude Simon », octobre-décembre 1990, pp. 47-62.

Alastair Duncan, Claude Simon. Adventures in Words, Manchester et New York, Manchester University Press, 1994.

Régis Durand, Le Regard pensif. Lieux et objets de la photographie, La Différence, coll. « Mobile matière », 1990.

Mircea Eliade, Aspects du mythe (1963), Gallimard, coll. « Folio essais », 1988.

Mircea Eliade, Le Mythe de l’éternel retour (1969), Gallimard, coll. « Folio essais », 1989.

Mircea Eliade, Forgerons et alchimistes, Flammarion, coll. « Champs », 1977.

Michael J. Evans, « Two Uses of Intertextuality : References to Expressionist Paintings and Madame Bovary in Claude Simon’s Leçon de choses », Nottingham French Studies, 19, 1, 1980, pp. 33-45.

Michael J. Evans, « Intertextual Triptych : Reading across La Bataille de Pharsale, La Jalousie and A la recherche du temps perdu », Modem Language Review, 76, 4, 1981, pp. 839-847.

Michael J. Evans, Claude Simon and the Transgressions of Modem Art, Basing-stroke, Macmillan, 1987.

Pierre Fédida, « Passé anachronique et présent réminiscent. Epos et puissance immémoriale du langage », L’Ecrit du temps, 10, « Documents de la mémoire », automne 1985, pp. 23-45.

Lydia Flem, « L’archéologie chez Freud. Destin d’une passion et d’une métaphore », Nouvelle revue de psychanalyse, 26, automne 1982, pp. 71-93.

John Fletcher, Claude Simon and Fiction Now, London, Calden and Boyars, 1975.

John Fletcher, « Intertextuality and Fictionality : Les Géorgiques and Homage to Catalonia », in Alastair B. Duncan (éd.), Claude Simon : New Directions. Collected Papers, Edinburgh, Scottish Academie Press, 1985, pp. 100-112.

John Fletcher, « The General in The Georgics », The Review of Contemporary Fiction, 5, 1, Spring 1985, pp. 100-103.

Sigmund Freud, « Sur l’étiologie de l’hystérie » (1896), trad. Janine Altounian et André Bourguignon, in Sigmund Freud, Œuvres complètes, III, Presses Universitaires de France, 1989.

Sigmund Freud, Le délire et les rêves dans la Gradiva de W. Jensen (1907), trad. Paule Arbex et Rose-Marie Zeitlin, Gallimard, coll. « Folio essais », 1986.

Sigmund Freud, « Remémoration, répétition et perlaboration » (1914), trad. Anne Berman, in Sigmund Freud, La Technique psychanalytique, Presses Universitaires de France, 1953, pp. 105-115.

Sigmund Freud, Au-delà du principe de plaisir (1920), trad. Jean Laplanche et Jean-Bertrand Pontalis, in Sigmund Freud, Essais de psychanalyse, Payot, coll. « Petite Bibliothèque Payot », 1981, pp. 41 -115.

Sigmund Freud, Die Verneinung (La (déjnégation) (1925), trad. Jean-François Lyotard, in Jean-François Lyotard, Discours, figure, Klincksieck, 1971, pp. 131-134.

Sigmund Freud, Le Malaise dans la culture (1930), trad. Pierre Cotèt, René Lainé et Johanna Stute-Cadiot, Presses Universitaires de France, coll. « Quadrige », 1995.

Sigmund Freud, L’homme Moïse et la religion monothéiste. Trois essais (1939), trad. Cornélius Heim, Gallimard, 1986.

Colette Gaudin, « L’Invitation : les tentations de (Saint) Claude Simon », Revue des sciences humaines, 220, « Claude Simon », octobre-décembre 1990, pp. 107-130.

John Gilbert, « Langage et histoire chez Claude Simon : d’Orion aveugle aux Corps conducteurs », in Graham Falconer et Henri Mitterrand (éds.), La Lecture sociocritique du texte romanesque, Toronto, Samuel Stevens Hakkert, 1975, pp. 115-125.

Joëlle Gleize, « Je est d’autres », Critique, 49, 555-556, août-septembre 1993, pp. 499-509.

Karen Gould, Claude Simon ’s Mythic Muse, Columbia, South Carolina, « French Literature Publications », 1979.

Pierre Grimal, Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, Presses Universitaires de France, 1951.

Eberhard Gruber, « Éléments de biographie pour une écriture probable », in Mireille Calle (éd.), Claude Simon. Chemins de la mémoire, Sainte-Foy, Québec et Grenoble, Le Griffon d’Argile et Presses Universitaires de Grenoble, coll. « Trait d’Union », 1993, pp. 203-233.

Sophie Guermès, « Claude Simon : le romancier et la matière », Critique, 52, 584-585, janvier-février 1996, pp. 6-25.

Anselm Haverkamp, « The Memory of Pictures : Roland Barthes and Augustine on Photography », Comparative Literature, XLV, 1993, pp. 285-279.

Georg Wilhelm Friedrich Hegel, La Raison dans l’Histoire. Introduction à la philosophie de l’Histoire (1822-1830), trad. Kostas Papaioannou, Plon, 1965 ; Union Générale des Éditions, coll. « 10/ 18 », 1979.

Lynn A. Higgins, « Language, the Uncanny, and the Shapes of History in Claude Simon’s The Flanders Road », Studies in Twentieth Century Literature, 10, 1, Fall 1985, pp. 117-140.

Lynn A. Higgins, « Gender and War Narrative in La Route des Flandres », in Celia Britton (éd.), Claude Simon, London-New York, Longman, 1993, pp. 204-213.

Lynn A. Higgins, New Novel, New Wave, New Politics : Fiction and the Représentation of History in Postwar France, Lincoln, University of Nebraska Press, 1996.

Josette Hollenbeck, Eléments baroques dans les romans de Claude Simon, La Pensée Universelle, 1982.

Jacques Isoléry, « Entre masculin et féminin : le schème de l’impassible », Critique, 52, 584-585, janvier-février 1996, pp. 36-53.

Peter Janssens, « Le secrétaire de Claude Simon », in Michel Lisse et Chantal Zabus (éds.), Le Secret, Leuven, Peeters, à paraître.

Peter Janssens, « Une restitution par la peinture : Claude Simon », in Paul Joret (éd.), Language and Beyond, Amsterdam-Atlanta, Rodopi, à paraître.

Peter Janssens, « Ce que veut dire manquer une photographie », in Ralph Sarkonak (éd.), Claude Simon, 3, à paraître.

Ludovic Janvier, Une parole exigeante. Le nouveau roman, Éditions de Minuit, 1964.

Ludovic Janvier, « Le temps d’une histoire », La Quinzaine littéraire, 1-15 avril 1967, pp. 3-4.

Ludovic Janvier, « Sur le trajet de ces corps », in Marcel Séguier (éd.), Entretiens, 31, « Claude Simon », 1972, pp. 69-80.

Els [ou Else] Jongeneel, « Buveurs de thé avec peintre et modèle », in Yvette Went-Daoust (éd.), Description – écriture – peinture, C.R.I.N., 17, 1987, pp. 101-118.

Els [ou Else] Jongeneel, « Movement into space : la belligérance de l’image dans La Bataille de Pharsale de Claude Simon », Revue romane, 26, 1, 1991, pp. 78-100.

Els [ou Else] Jongeneel, « Un de ces tableaux impressionnistes » : l’image comme fixatif de l’histoire dans L’Herbe de Claude Simon », in Suzan van Dijk et Christa Stevens (éds.), (En) jeux de la communication romanesque. Hommage à Françoise van Rossum-Guyon, Faux Titre, 86, Amsterdam-Atlanta, Rodopi, 1994, pp. 257-269.

Ernst Jünger, « Krieg und Lichtbild », in Ernst Jünger (éd.), Das Antlitz des Weltkrieges. Fronterlebnisse deutscher Soldaten, Berlin, Neufeld und Henius Verlag, 1930, pp. 9-11.

Immanuel Kant, Idée d’une histoire universelle au point de vue cosmopolitique (1784), trad. Luc Ferry, in Critique de la faculté de juger, Gallimard, coll. « Folio essais », 1985, pp. 477-495.

Linda Harper Kelly, « Claude Simon’s La Route des Flandres : An Experiment in “Cubist” Fiction », in Donald W. Tappan et William A. Mould (éds.), French Studies in Honor of Philip A. Wadsworth, Birmingham, Alabama, Summa Publications, 1985, pp. 111-121.

Jean Laplanche et Jean-Bertrand Pontalis, Fantasme originaire. Fantasmes des origines. Origines du fantasme (1964), Hachette, coll. « Textes du Vingtième siècle », 1985.

Jean Laplanche et Jean-Bertrand Pontalis, Vocabulaire de la psychanalyse, Presses Universitaires de France, 1967.

Claude Lévi-Strauss, La Pensée sauvage (1962), Plon, coll. « Presses Pocket », 1990.

Jean-Claude Lieber, « A Cumbersome Hero », Review of Contemporary Fiction, 5, 1, Spring 1985, pp. 85-89.

Margot Lindahl, La Conception du temps dans deux romans de Claude Simon, Stockholm, Uppsala University Press, coll. « Acta Universitatis Upsaliensis », 1991.

Patrick Longuet, Lire Claude Simon. La polyphonie du monde, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1995.

José Manuel Lopes, « Lecture d’images visuelles et description de cartes postales dans Histoire de Claude Simon », Dalhousie French Studies, 22, Spring-Summer 1992, pp. 85-96.

J.-A.-E. Loubère, The Novels of Claude Simon, Ithaca – London, Comell University Press, 1975.

Jean-François Lyotard, Discours, figure, Klincksieck, 1971.

Jean-François Lyotard, Le Différend, Éditions de Minuit, coll. « Critique », 1983.

Jean-François Lyotard, « Logos et tekhnè, ou la télégraphie », in L’Inhumain. Causeries sur le temps, Galilée, 1988, pp. 57-67.

Jean-François Lyotard, « Le temps, aujourd’hui », in L’Inhumain. Causeries sur le temps, Galilée, 1988, pp. 69-88.

Jean-François Lyotard, « La parole, l’instantané », in L’Inhumain. Causeries sur le temps, Galilée, 1988, pp. 141-146.

Jean-François Lyotard, Pérégrinations. Loi, forme, événement, Galilée, 1990.

Christiane Makward, « Claude Simon : Earth, Death ans Eros », Substance, 8, Winter 1974, pp. 35-43.

Elissa Arder, « Fiat Death : Snapshots of History », Diacritics, 22, 3-4, « Commemorating Walter Benjamin », Fall-Winter 1992, pp. 128-144.

Étienne-Jules Marey, Le Mouvement (1894), Éditions Jacqueline Chambon, coll. « Rayon photo », 1994.

Louis Marin, De la représentation, Gallimard – Éditions du Seuil, coll. « Hautes Études », 1994.

Maurice Merleau-Ponty, « Cinq notes sur Claude Simon », Médiations, 4, hiver 1961-1962, pp. 5-9.

Maurice Merleau-Ponty, « Merleau-Ponty répond à Claude Simon “écrivain et penseur” (23 mars 1961) », Critique, 37, 1981, pp. 1147-1148.

Henri Meschonnic, Pour la poétique, II, Epistémologie de l’écriture. Poétique de la traduction, Gallimard, coll. « Le chemin », 1973.

Jean-Luc Nancy, « Finite History », in David Carroll (éd.), The States of « Theory », Oxford-New York, Columbia University Press, coll. « Irvine Studies in the Humanities », 1990, pp. 149-172.

Jacques Neefs, « Les formes du temps dans Les Géorgiques de Claude Simon », Littérature, 68, 1987, pp. 119-128.

Jacques Neefs, « La grandeur de l’Histoire », in Mireille Calle (éd.), Claude Simon : Chemins de la mémoire, Sainte-Foy, Québec et Grenoble, Le Griffon d’Argile et Presses Universitaires de Grenoble, coll. « Trait d’Union », 1993, pp. 103-118.

Guido Neri, « Lectures d’Histoire », in Mireille Calle (éd.), Claude Simon : Chemins de la mémoire, Sainte-Foy, Québec et Grenoble, Le Griffon d’Argile et Presses Universitaires de Grenoble, coll. « Trait d’Union », 1993, pp. 93-102.

Guy Neuman, « Claude Simon et Michelet : exemple d’intertextualité génératrice dans Les Géorgiques », Australian Journal of French Studies, 24, 1, 1987, pp. 23-99.

Wolfram Nitsch, Sprache und Gewalt bei Claude Simon : Interpretationen zu seinem Romanwerk der sechziger Jahre, Tübingen, Narr, 1992.

Mary Orr, Claude Simon. The Intertextual Dimension, Glasgow, University of Glasgow French and German Publications, 1993.

Mary Martin Perramond, « De L’Herbe à L’Acacia : l’arbre généalogique de Claude Simon », The French Review. Journal of the American Association of Teachers of French, 65, 4, April 1992, pp. 746-753.

Bernard Pingaud, « Sur la route des Flandres », Les Temps modernes, 16, 178, février 1961, pp. 1026-1037.

Jean-Bertrand Pontalis, « La jeune fille », in Sigmund Freud, Le Délire et les rêves dans la Gradiva de W. Jensen, Gallimard, 1986, pp. 9-23.

Anthony Cheal Pugh, Simon : « Histoire », London, Grant and Cutler, 1982.

Anthony Cheal Pugh, « Facing the Matter of History : Les Géorgiques », in Alastair B. Duncan (éd.), Claude Simon : New Directions. Collected Papers, Edinburgh, Scottish Academie Press, 1985, pp. 113-130.

Anthony Cheal Pugh, « From Drawing, to Painting, to Text : Claude Simon’s Allegory of Représentation and Reading in the Prologue to the Georgics », Review of Contemporary Fiction, 5, 1, Spring 1985, pp. 56-71.

Anthony Cheal Pugh, « Defeat, May 1940 : Claude Simon, Marc Bloch, and the Writing of Disaster », Forum for Modem Language Studies, 21, 1, 1985, pp. 59-70.

Anthony Cheal Pugh, « Claude Simon : Fiction and the Question of Autobiography », Romance Studies, 8, 1986, pp. 81-96.

Anthony Cheal Pugh, « Claude Simon et la route de la référence », Revue des sciences humaines, 220, « Claude Simon », octobre-décembre 1990, pp. 23-45

Georges Raillard, « Femmes : Claude Simon dans les marges de Miró », in Jean Ricardou (éd.), Claude Simon : analyse, théorie (Colloque de Cerisy-la-Salle, 1974), Union Générale des Éditions, coll. « 10/18 », 1975, pp. 73-87.

Georges Raillard, « Le rythme des choses », Critique, 37, 414, novembre 1981, pp. 1167-1180.

Georges Raillard, « L’ombre portée du goëland », La Quinzaine littéraire, 450, 1- 15 novembre 1985, p. 5.

Georges Raillard, « Claude Simon en URSS. Drôle de théâtre », La Quinzaine littéraire, 1-15 février 1988, pp. 5-6.

Georges Raillard, « La mémoire du corps », La Quinzaine littéraire, 538, 1-15 septembre 1989 ; repris dans Revue des sciences humaines, 220, « Claude Simon », octobre-décembre 1990, pp. 186-189.

Georges Raillard, « Les trois étranges cylindres », in Lucien Dällenbach, Roger Dragonetti, Georges Raillard et Jean Starobinski, Sur Claude Simon, Éditions de Minuit, 1987, pp. 33-61.

Georges Raillard, « Les trois hautes fenêtres : le document dans Les Géorgiques de Claude Simon », in Raymonde Debray-Genette et Jacques Neefs (éd.), Romans d’archives, Presses Universitaires de Lille, 1987.

Georges Raillard, « Claude Simon photographe », La Quinzaine littéraire, 1-15 juin 1988, pp. 14-15.

Georges Raillard, « Photographies Claude Simon », La Quinzaine littéraire, 16-31 mars 1992, p. 19.

Georges Raillard, « Le mur de Salses », in Mireille Calle (éd.), Claude Simon : Chemins de la mémoire, Sainte-Foy, Québec et Grenoble, Le Griffon d’Argile et Presses Universitaires de Grenoble, coll. « Trait d’Union », 1993, pp. 55-68.

Cora Reitsma-La Brujeere, Passé et présent dans Les Géorgiques de Claude Simon, Amsterdam, Rodopi, 1992.

Paul Ricœur, Temps et récit, III : Le Temps raconté, Éditions du Seuil, coll. « Points », 1991.

Michael Riffaterre, « Orion aveugle : L’Écriture intertextuelle de Claude Simon », Modem Language Notes, 103, 4, September 1988, pp. 711-735.

Denis Roche, La disparition des lucioles (réflexions sur l’acte photographique), Éditions de l’Étoile, coll. « Écrit sur l’image », 1982. – « De la ténèbre inverse », in Ph, pp. [5]–[13]4.

Philippe Roger, « Les Géorgiques de Claude Simon ou la révolution réanimée », in J.-C. Bonnet et Philippe Roger (éds.), La Légende de la révolution au XXe siècle. De Gance à Renoir, de Romain Rolland à Claude Simon, Flammarion, 1988, pp. 182-199.

Michelle Rogers, « Fonction des quatre photographies publiées dans l’Orion aveugle de Claude Simon », The French Review, LIX, 1, October 1985.

Marie-Claire Ropars-Wuilleumier, « L’image-mémoire, ou l’écriture de l’oubli », Hors cadre, 9, Printemps 1991, pp. 117-133.

Marie-Claire Ropars-Wuilleumier, « L’œil du cheval ou la déroute de la vision dans l’écriture de Claude Simon », in Mireille Calle-Gruber (éd.), Les Sites de l’écriture (Colloque Claude Simon, Queen’s University), Nizet, 1995.

Jean Rousset, « Trois romans de la mémoire : Butor, Simon, Pinget », Cahiers internationaux de Symbolisme, 9-10, 1965-66, pp. 75-84.

Jean Rousset, « Histoire de Claude Simon. Le jeu des cartes postales », Versants, automne 1, 1981, pp. 121-133.

Jean Rousset, « Écrire la peinture : Claude Simon », in Passages. Échanges et transpositions, José Corti, 1990 (reprise de « La guerre en peinture », Critique, 37, 414, 1981, pp. 1201-1210).

Jean Rousset, « Usure et rajeunissement dans Les Géorgiques », Revue des sciences humaines, 220, « Claude Simon », octobre-décembre 1990, pp. 87-98.

Thiphaine Samoyault, « Grammaire de l’élément terre », Critique, 52, 584-585, janvier-février 1996, pp. 26-35.

Ralph Sarkonak, Claude Simon. Les carrefours du texte, Toronto, Éditions Paratexte, 1986.

Ralph Sarkonak, « Lucien Dällenbach, Claude Simon », Modem Language Notes, 104, 4, September 1989, pp. 940-941.

Ralph Sarkonak, Understanding Claude Simon, Columbia, South Carolina, University of South Carolina Press, 1990.

Ralph Sarkonak, « Comment fait-on un cocktail simonien ? Ou, Les Géorgiques relues et corrigées », Romanic Review, 81, 2, March 1990, pp. 236-247.

Ralph Sarkonak, Les Trajets de l’écriture. Claude Simon, Toronto, Éditions Paratexte, 1994.

Jean-Marie Schaefer, L’Image précaire. Du dispositif photographique, Éditions du Seuil, coll. « Poétique », 1987.

Jean Louis Schefer, L’Espèce de chose mélancolie, Flammarion, coll. « Digraphe », 1978.

Michel Serres, Genèse, Grasset, 1982.

Michel Serres, Statues. Le second livre des fondations, François Bourin, coll. « Champs », 1989.

Dina Scherzer, « Ubiquité de la répétition dans Les Géorgiques de Claude Simon », Neophilologus, 70, 3, July 1986, pp. 372-380.

Pierre Schoentjes, Claude Simon par correspondance. Les Géorgiques et le regard des livres, Genève, Droz, coll. « Romanica Gandensia », 1995.

Arthur Schopenhauer, Le monde comme volonté et comme représentation (1818-1859), trad. A. Burdeau, Presses Universitaires de France, 1966.

Naomi Schor, « Le détail chez Freud », Littérature, 37, « Le détail et son inconscient », février 1980, pp. 3-14.

Franc Schuerewegen, « Orphée au téléphone : appel et interpellation chez Claude Simon », Poétique, 19,76, novembre 1988, pp. 451-461.

Franc Schuerewegen, « La littérature et le simple ou comment représenter le primordial ? », Restant, XVII, 1/2, 1989, pp. 447-460.

Franc Schuerewegen, « De laatste der modemisten. Over het werk van Claude Simon », in Freddy Decreus et Anne-Marie Musschoot (éds.), Postmodernisme. De fundering is dood, leve de fundering, A.L.W. Cahier, 7, 1988, pp. 85-95.

Robert L. Sims, « Myth and Historico-primordial Memory in Claude Simon’s La Route des Flandres », Nottingham French Studies, 17, 2, 1978, pp. 74-86.

Robert L. Sims, « War and Myth in the Twentieth Century : Drieu [L]a Rochelle, Céline and Claude Simon », Néophilologus, 68, 2, 1984, pp. 179- 191.

Victor N. Smirnoff, « Le squelette dans le placard », Nouvelle Revue de psychanalyse, 14, « Du secret », automne 1976, pp. 27-53

Susan Sontag, On Photography (1977), New York, Doubleday, coll. « Anchor Books », 1990.

Jean Starobinski, « La journée dans Histoire », in Lucien Dällenbach, Roger Dragonetti, Georges Raillard et Jean Starobinski, Sur Claude Simon, Éditions de Minuit, 1987, pp. 9-32.

Stuart Sykes, Les Romans de Claude Simon, Éditions de Minuit, coll. « Arguments », 1979.

Stuart Sykes, « Les Géorgiques : “une reconversion totale ?” », Romance Studies, 2, Summer 1983, pp. 80-89.

Manuel A. Tost, Claude Simon. Novelas « espanolas » de la guerra y la revolución, Barcelona, Ediciones Penlnsula, coll. « Nexos », 1989.

Michel Thouillot, « Guerres et écriture chez Claude Simon », Poétique, 109, février 1997, pp. 65-81.

Jo van Apeldoorn, « Entre les lignes de l’écriture : la lignée », Het Franse boek/Le livre français, 1981, pp. 148-153.

Jo van Apeldoorn, Pratiques de la description, Amsterdam, Rodopi, 1982.

Jo van Apeldoorn, « Les Géorgiques : Simon, Orwell en de Petit Larousse », De Revisor, 12, 6, 1985, pp. 29-32.

Jo van Apeldoorn, « Claude Simon : mots, animaux et la face cachée des choses », in Sandro Briosi et Jaap Lintvelt (éds.), L’Homme et l’animal, C.R.I.N., 19, 1988, pp. 72-82.

Jo van Apeldoorn, « Écriture et compassion : sur L’Acacia de Claude Simon », in Suzan van Dijk et Christa Stevens (éds.), (En) jeux de la communication romanesque. Hommage à Françoise van Rossum-Guyon, Faux Titre, 86, Amsterdam-Atlanta, Rodopi, 1994, pp. 185-195.

Maarten van Buuren, « L’essence des choses », Poétique, 43, 1980, pp. 324-333.

Maarten van Buuren, « De geschiedenis ontbinden. Over het werk van Claude Simon », De Revisor, 12, 6, 1985, pp. 12-18.

Françoise van Rossum-Guyon, « De Claude Simon à Proust : un exemple d’intertextualité », Marche romane, 21, 1-2, 1971, pp. 71- 92.

Françoise van Rossum-Guyon, « Ut pictura poesis : une lecture de La Bataille de Pharsale », Degrés, 1, 3, juillet 1973, pp. k-k15.

Françoise van Rossum-Guyon, « La mise en spectacle chez Claude Simon », in Claude Simon : analyse, théorie (Colloque de Cerisy-la-Salle, 1974), Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1975, pp. 88-106.

Françoise van Rossum-Guyon, « Un regard déchirant. A propos de L’Acacia », in Mireille Calle (éd.), Claude Simon : Chemins de la mémoire, Sainte-Foy, Québec et Grenoble, Le Griffon d’Argile et Presses Universitaires de Grenoble, coll. « Trait d’Union », 1993, pp. 119-130.

Jean-Claude Vareille, « A propos de Claude Simon. Langage du cosmos, cosmos du langage », Études littéraires, 17, 1, 1984, pp. 13- 44.

Jean-Claude Vareille, « What We Leam from an Open Window », Review of Contemporary Fiction, 5, 1, Spring 1985, pp. 114-127.

Jean-Claude Vareille, Fragments d’un imaginaire contemporain. Pinget, Robbe-Grillet, Simon, Corti, 1989.

Jean-Claude Vareille, « L’Acacia ou Claude Simon à la recherche du temps perdu », in Roger-Michel Allemand (éd.), Le « Nouveau Roman » en questions, 1, « Nouveau Roman et archétypes », Revue des lettres modernes, 1992, pp. 95-118.

Paul Veyne, Comment on écrit l’histoire suivi de Foucault révolutionne l’histoire, Éditions du Seuil, coll. « Points Histoire », 1979.

Jean-Pierre Vernant, « Raisons du mythe », in Mythe et société en Grèce ancienne, 1974.

Dominique Viart, « “Mais comment appeler cela ?” Simon, la mémoire et la guerre », in Nord’, 20, décembre 1992, pp. 85-102.

Giambattista Vico, Principes d’une science nouvelle relative à la nature commune des nations (1744), trad. Ariel Doubine, Nagel, 1986.

Jean-Pierre Vidal, « Le Palace, palais des mirages intestins ou l’auberge espagnole », Études littéraires, 9, 1, avril 1976, pp. 189-214.

Jean-Pierre Vidal, « L’espace de la distinction ou le secrétaire général et l’invité particulier », Revue des sciences humaines, 220, « Claude Simon », octobre-décembre 1990, pp. 131-155.

Jean-Pierre Vidal, « L’écriture orpheline », in Mireille Calle (éd.), Claude Simon : Chemins de la mémoire, Sainte-Foy, Québec et Grenoble, Le Griffon d’Argile et Presses Universitaires de Grenoble, coll. « Trait d’Union », 1993, pp. 69-81.

Anne Villelaur, « Les couleurs de la mort », Les Lettres françaises, 24, 9, 1969, p. 8.

7. Textes anonymes

« Notice biographique », Critique, 37, 1981, p. 1243.

8. Textes poétiques ou littéraires, textes antiques, témoignages

La Bible, trad. André Chouraqui, Desclée de Brouwer, 1989.

Les Présocratiques, éd. Jean-Paul Dumont, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1988.

Aristote, Physique, Les Belles Lettres, 1990.

Augustin, Les Confessions, Les Belles Lettres, 1926.

Roland Dorgelès, Les Croix de bois, Albin Michel, coll. « Le Livre de Poche », 1993.

Gustave Flaubert, Madame Bovary, Flammarion, coll. « GF », 1979.

Victor Hugo, Les Misérables, Gallimard, coll. « Folio », 1973.

Curzio Malaparte, Kaputt, Gallimard, coll. « Folio », 1972.

Stéphane Mallarmé, Igitur, Divagations, Un coup de dés, Gallimard, coll. « Poésie », 1976.

Henri Michaux, « Animaux fantastiques », Plume, Gallimard, coll. « Poésie », 1985.

« La nuit remue », La Nuit remue, Gallimard, coll. « Poésie », 1987.

« Labyrinthe », Épreuves, exorcismes (1940-1944), Gallimard, 1946.

Face aux verrous, Gallimard, coll. « Poésie », 1992.

Platon, Phèdre, Flammarion, coll. « GF », 1989.

Francis Ponge, Pièces, Gallimard, coll. « Poésie », 1962.

Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1987-1989.

George Orwell, Homage to Catalonia, New York, Harcourt and Brace, 1952.

Rainer Maria Rilke, La Chanson d’Amour et de Mort du Cornette Christoph Rilke, Fourbis, 1990.

Jean-Paul Sartre, Les Carnets de la drôle de guerre. Novembre 1939-Mars 1940, Gallimard, 1983.

Virgile, Géorgiques, trad. E. de Saint-Denis, Les Belles Lettres, 1957.

Id., trad. Maurice Rat, Flammarion, coll. « GF », 1967.

9. Dictionnaires, ouvrages de référence

Paul Robert (dir.), Le Robert. Dictionnaire de la langue française, Le Robert, 1969.

Paul Imbs (dir.), Trésor de la langue française, Éditions du Centre National de la Recherche Scientifique, 1971-

Alain Rey (dir.), Dictionnaire historique de la langue française, Le Robert, 1992.

Henri et Geneviève Termier, Histoire de la Terre, Presses Universitaires de France, 1979.

Notes

1 Cette bibliographie est sélective. N’y figurent que les textes cités dans ou consultés au cours du présent travail. Partout où le lieu de publication n’est pas mentionné, il s’agit de Paris.

2 Avant-propos non paginé : les références aux pages se trouvent ici entre crochets.

3 Ces pages qui figurent en début du volume ne portent pas de titre. Par ailleurs, le livre les appelle « lecture ».

4 Texte non paginé : les références aux pages se trouvent ici entre crochets.

© Presses universitaires du Septentrion, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search