Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Figures tragiques du savoir

 | 
Hélène Vial
, 
Anne de Cremoux

Deuxième Partie. « Puisses-tu ne jamais apprendre qui tu es ! » : autour d’Œdipe

Le parricide dans le mythe d’Œdipe : enjeux de la connaissance dans la représentation des faits

Sarah Lagrou

Résumé

Cet article se propose de parcourir les différents extraits de l’Œdipe roi de Sophocle, des Phéniciennes d’Euripide et de l’Œdipe à Colone de Sophocle dans lesquels est fait le récit du meurtre de Laïos par son fils Œdipe. Il entend ainsi dégager le degré de connaissance (ou d’ignorance) d’Œdipe au moment des faits et les conséquences que cette information a sur la représentation du parricide et plus largement sur celle du destin tragique.

This paper focuses on some extracts from Sophocles’ Oedipus rex, Euripides’ Phoenician Women and Sophocles’ Oedipus at Colonus dealing with the murder of Laius committed by his son Oedipus. In doing so it intends to see how much Oedipus knew about his father when he killed him and which consequences this detail has on the way the parricide – and to a larger extent Oedipus’ tragical fate – is pictured.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La figure d’Œdipe est traditionnellement associée à la question du savoir, qu’il s’agisse d’ailleurs de savoir ou d’ignorance : c’est lui qui a su répondre à l’énigme de la Sphinge, c’est lui qui a tué son père sans le savoir. Lorsque, au cours de mes premières recherches, je me suis intéressée au traitement du parricide dans les tragédies qui sont consacrées au mythe, je me suis rendu compte avec étonnement que le fait qu’Œdipe ignorait l’identité de sa victime au moment du parricide est rarement dit explicitement par les personnages lorsqu’ils font le récit de ce meurtre ; il me semblait pourtant que c’était une évidence qui permettait en outre d’atténuer la responsabilité d’Œdipe. Par ailleurs, lorsque cette ignorance est mise en avant, comme dans l’Œdipe à Colone, la présence d’une telle affirmation ne va pas sans poser problème dans la cohérence et l’efficacité des propos d’Œdipe.

C’est cette constatation qui m’a amenée à proposer quelques réflexions sur la façon dont la questio...

Auteur

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540