Version classiqueVersion mobile

Prédication et prédicateurs en ville, xvie-xviiie siècles

 | 
Stefano Simiz

2e partie : Le prédicateur

Un bon prédicateur

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

À la veille de la clôture du concile provincial que le cardinal de Lorraine organisa dans sa cité rémoise en 1564, le théologal Richard Dupré rapporte publiquement un fait anecdotique survenu à l’occasion des dernières sessions du Concile de Trente, auxquelles il prit part.

Un sçavant prédicateur estant monté en chaire pour conjurer les pères à une parfaite observance de ce qui avoit esté ordonné, une bonne vieille se glissa dans la foule pour entendre ses paroles, et quelqu’un luy ayant demandé (come elle retournoit à son logis) si la prédication estoit faite, elle respondit : Dicta est, non facta1.

Le bénédictin dom Marlot en tire évidemment une leçon en rapport avec l’assemblée des évêques, signifiant « que le concile provincial estoit véritablement achevé, mais qu’on attendoit d’eux non ce qui avoit esté dit, mais ce qui seroit observé ». Un autre sens plus en lien avec l’acte de prêcher serait aussi à dégager d’un épisode en soi marginal. En effet, un sermon prononcé mécaniquemen...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search