Version classiqueVersion mobile

Prédication et prédicateurs en ville, xvie-xviiie siècles

 | 
Stefano Simiz

1re partie : La prédication

Les lieux de la prédication

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Plus que jamais auparavant sans doute, la prédication s’est imposée dans le déroulé ordinaire et extraordinaire de la « religion citadine » d’Ancien Régime. Grâce à des initiatives toujours plus nombreuses et très diversifiées, le sermon est une des charpentes de l’édifice liturgique et cultuel de l’année, non seulement chez les catholiques, mais encore dans le monde protestant ou encore juif1. Les temporalités et typologie étant mises en évidence, qu’en est-il de la dimension spatiale de la prédication ? Par lieu de la prédication au milieu du XVIsiècle, il faut se garder d’entendre déjà un espace intérieur, nécessairement clos, avec une scénographie liturgique très strictement réglée. La pratique n’est pas encore placée sous le signe d’une forte contrainte visant à installer l’orateur sacré dans l’église, loin de l’animation urbaine qui perturberait la bonne annonce du message de salut. C’est en effet du XVIe au XVIIIsiècle que s’opère une importante mutation générale, produit...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search