Version classiqueVersion mobile

Prédication et prédicateurs en ville, xvie-xviiie siècles

 | 
Stefano Simiz

Introduction générale

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Amédée Gayot était membre résidant de l’Académie de Troyes et, à ce titre, il proposa au cours de la séance publique du 6 juin 1862 une Étude au point de vue de l’éloquence de la chaire sur quatre des derniers évêques de Troyes. Loin de se limiter à un simple exercice de style et de méthode donné sur un sujet historique et une curiosité contemporaine, l’érudit entend défendre la qualité, le prestige même de « l’éloquence de la chaire », rabaissée par rapport à ses rivales du XIXsiècle : « l’éloquence judiciaire » et « l’éloquence politique ». Voici les principaux griefs qu’on lui oppose :

La raison [de cette dévalorisation de la parole religieuse] qu’on en donne, c’est que l’orateur sacré parle sans contradicteur. Il se meut, dit-on, dans un cercle qu’il a tracé à sa guise, dont il a eu soin d’écarter d’avance toute difficulté et tout obstacle et qu’il parcourt en sécurité, sûr de la docile approbation de son auditoire qui, s’il n’est pas satisfait de la forme du discours, s’en con...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search