Version classiqueVersion mobile

La guerre des bouches

 | 
Stéphane Lembré

Chapitre 4 – L’impossible sécurité alimentaire

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’écart s’accroît peu à peu entre les conditions de vie en France et celles que connaissent les populations des départements envahis. Face à la crainte d’une rupture de la fourniture de farine et donc de pain, la loi dite du « pain national » est votée par le Parlement le 16 avril 1916. Elle prévoit l’élévation du taux de blutage du blé1. Les mesures se précisent en février 1917 afin de garantir au « pain de la victoire » une farine entière de froment, un poids minimal de 700 grammes et une longueur maximale de 80 cm. L’interdiction des pains de luxe, brioches et tous produits qui requièrent de la farine additionnée de lait, de sucre ou de beurre complète ce dispositif. Le décret réglementant le régime de la boulangerie et la consommation du pain du 3 août 1917 marque une étape supplémentaire dans le contrôle de sa distribution par les autorités. Le rationnement établi en février 1918 doit garantir la régularité de la distribution et la qualité du pain2.

La chronologie et les difficu...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search