Version classiqueVersion mobile

La guerre des bouches

 | 
Stéphane Lembré

Chapitre 1 – L’entrée en guerre et la fonction nourricière

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans les derniers jours de juillet 1914, l’Europe se précipite dans la guerre. Les tensions diplomatiques sont récurrentes depuis de longs mois. Elles s’exacerbent par le jeu des alliances à la suite de l’attentat de Sarajevo commis le 28 juin. Les Français, dans l’ensemble, accueillent la mobilisation dans un mélange de surprise, d’inquiétude et de résolution patriotique. La population nordiste ne fait pas exception : malgré la proximité de la frontière, l’insouciance a dominé. Elle laisse néanmoins place à l’attente, jusqu’à l’ordre de mobilisation générale, dans l’après-midi du 1er août 1914.

Le Nord dans la guerre (août – octobre 1914)

Le spectre de la guerre se précise dans les derniers jours de juillet. La crise diplomatique qui embrase l’Europe échauffée par la poussée des sentiments nationaux et la montée de courants nationalistes agressifs fait grandir l’inquiétude au sein de la population nordiste1. La population des villes a été alertée sur les dangers de la situation inter...

© Presses universitaires du Septentrion, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search