Version classiqueVersion mobile

L’auteur encombrant : Stendhal - Armance

 | 
Jean Bellemin-Noël

Liminaires

Texte intégral

Le lecteur peut fort bien « deviner » cette infirmité d’Octave : mais elle reste alors une hypothèse, une interprétation. Que cette interprétation se trouve corroborée dans une marge du texte, il faut bien convenir que cela modifie radicalement son statut par rapport à l’œuvre, et en particulier que cela seul autorise l’emploi du verbe deviner ; car on ne peut deviner que ce qui est, et dire « Octave est impuissant » ne signifie rien d’autre que « Stendhal dit qu’Octave est impuissant ». Il le dit, mais il le dit ailleurs, et c’est tout le point.
Gérard Genette,
Figure II, 173-4

© Presses universitaires du Septentrion, 1985

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search