Version classiqueVersion mobile

Cent ans de théorie française de la traduction

 | 
Lieven D’hulst

Bibliographie

Texte intégral

1) Bibliographie générale

Alembert J. le Rond d’, et al (éd.), L’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, 1751-1780, 35 vol.

Auroux S., La sémiotique des Encyclopédistes, Paris, Payot, 1979.

Barbier A.-A., Dictionnaire des ouvrages anonymes, Paris, P. Daffis, 1872-1879.

Bengesco G., Voltaire. Bibliographie de ses Œuvres, Paris, Librairie académique Didier, 1882, t. I.

Bestermann Th. (éd.), Voltaire on Shakespeare, Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, t. LIV, 1967.

Bonno G., Les relations intellectuelles de Locke avec la France, Paris, 1955.

Brunot F., La doctrine de Malherbe d’après son commentaire sur Desportes, Paris, Librairie A. Picard et fils, 1891.

Chervel A., Les grammaires françaises (1800-1914). Répertoire chronologique, Paris, Institut national de recherche pédagogique, 1982.

Cionarescu A., Bibliographie de la littérature française du dix-huitième siècle, Paris, Ed. du C.N.R.S., 1969, 3 vol.

Delesalle S. & Chevalier J.-Cl., La linguistique, la grammaire et l’école (1750-1814), Paris, A. Colin, 1986.

Delon M., L’idée d’énergie au tournant des Lumières (1770-1820), Paris, Presses Universitaires de France, 1988.

D’hulst L., L’évolution de la poésie en France (1780-1830). Introduction à une analyse des interférences systémiques, Leuven, Leuven University Press, 1987.

D’hulst L., « La traduction des poètes classiques à l’époque romantique », Les Etudes classiques, 1987, t. LV, p. 65-74.

Dictionnaire de biographie française, Paris, Librairie Letouzey et Ané, 1929-... [en cours de publication].

Dictionnaire des œuvres de tous les temps et de tous les pays. Littérature, philosophie, musique, sciences, Paris, Laffont-Bompiani, 1952-1954, 4 vol.

Essar D.F., The Language Theory, Epistemology and Aesthetics of Jean Lerond d’Alembert, Oxford, The Voltaire Foundation, Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, vol. CLIX, 1976.

Even-Zohar I., « Polysystem Studies », Poetics Today, 1990, XI, 1 [numéro spécial].

Genetteg., Seuils, Paris, Seuil, 1987.

Gillet J., Le Paradis perdu dans la littérature française, Paris, Klincksieck, 1975.

Guitton E., Jacques Delille (1738-1813) et le poème de la nature en France de 1750 à 1820, Paris, Champion, 1976.

Hepp N., Homère en France au XVIIe siècle, Paris, Klincksieck, 1968.

Herman J., Le mensonge romanesque. Paramètres pour l’étude du roman épistolaire en France, Leuven-Amsterdam, University Press-Rodopi, 1989.

Kafker F.A. & S.L., The Encyclopedists as Individuals : a Biographical Dictionary of the Authors of the « Encyclopédie », Oxford, The Voltaire Foundation, 1988.

Lambert J., « Twenty Years of Research on Literary Translation at the Katholieke Universiteit Leuven », Die Literarische Übersetzung. Stand und Perspektiven ihrer Erforschung (éd. H. Kittel), Berlin, E. Schmidt Verlag, 1988, p. 122-138.

Lambert J., « La traduction », Théorie littéraire. Problèmes et perspectives (éd. M. Angenot et al), Paris, Presses Universitaires de France, 1989, p. 151-160.

Lambert J., D’hulst L. & Van Bragt K., « Translated Literature in France, 1800-1850 », The Manipulation of Literature (éd. Th. Hermans), London, Croom Helm, 1985, p. 149-163.

Larousse P., Grand dictionnaire universel du XIXe siècle français [...], Paris, Administration du grand dictionnaire universel, 1866-1876, 15 tomes et 2 vol. de suppléments (1878 et s.d.).

Lefevere A., Translating Literature : the German Tradition. From Luther to Rosenzweig, Assen-Amsterdam, Van Gorcum, 1977.

Lotman Y., « On the Metalanguage of a Typological Description of Culture », Semiotica, 1975, 14, p. 93-123.

Mitterand H., Le discours du roman, Paris, Presses Universitaires de France, 1980.

Moisan CL, Qu’est-ce que l’histoire littéraire ?, Paris, Presses Universitaires de France, 1987.

Monglond A., La France révolutionnaire et impériale [...], Grenoble-Paris, 1930-1963, 9 vol.

mortier R., Un précurseur de Mme de Staël : Charles Vanderbourg (1756- 1827), Paris-Bruxelles, Didier, 1955.

Nerval G. de, « Introduction au Choix des Poésies de Ronsard » (1830), Œuvres complètes I, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1989, p. 281-301.

Pange Ctesse J. de, « Quelques remarques sur l’article de Mme de Staël intitulé : « De l’esprit des traductions », Rivista di letterature moderne e comparate, 1967, p. 215-225.

Pichois Cl., L’Image de Jean-Paul Richter dans les lettres françaises, Paris, Corti, 1963.

Querard J.-M., La France littéraire, ou Dictionnaire bibliographique des savants, historiens et gens de lettres de la France [...], Paris, F. Didot, 1827-1839, 10 vol.

Querard J.-M. et al, Les Supercheries littéraires dévoilées. Galerie des auteurs apocryphes, supposés, déguisés, plagiaires, et des éditeurs infidèles de la littérature française pendant les quatre derniers siècles, Paris, P. Daffis, 1869-1870,3 vol.

Rey A., Littré. L’humaniste et les mots, Paris, Gallimard, 1970.

Richards I.A., « Toward a Theory of Translating », Studies in Chinese Thought (éd. A.F. Wright), Chicago-London, The University of Chicago Press, 1976 [1953], p. 247-262.

Ricken U., Grammaire et philosophie au siècle des Lumières. Controverses sur l’ordre naturel et la clarté du français, Lille, Presses Universitaires de Lille, 1978.

Roddier H., « L’abbé Prévost et le problème de la traduction au XVIIIe siècle », Cahiers de l’association internationale des études françaises, 1956, p. 173-181.

Santoyo J.-C, Teoría y Critica de la traducción : Antologia, Bellaterra, Publications de la Universitat Autônoma de Barcelona, 1987.

Seche L., Lamartine de 1816 à 1830. Elvire et les « Méditations », Paris, Société du Mercure de France, 1905.

Steiner T.R., English Translation Theory, 1650-1800, Assen-Amsterdam, Van Gorcum, 1975.

Störig H.-J. (éd.), Dos Problem des Übersetzens, Stuttgart, Govers, 1963.

Swiggers P., « La construction d’une théorie de l’historiographie de la linguistique : Quelques réflexions méthodologiques », Matériaux pour une histoire des théories linguistiques (éd. S. Auroux et al), Lille, Université de Lille III, 1984, p. 15-21.

Tissot P.-F. Etudes sur Virgile comparé avec tous les poètes épiques et dramatiques des anciens et des modernes, Paris, 1825-1830.

Toury G., « Translation. A Cultural-Semiotic Perspective », Encyclopédie Dictionary of Semiotics, (éd. T.A. Sebeok), Berlin-New York-Amsterdam, Mouton de Gruyter, 1986, t. II, p. 1111-1124.

Van Tieghem P., « L’Année littéraire » (1754-1790) comme intermédiaire en France des littératures étrangères, Paris, F. Rieder, 1917.

Yahalom Sh., « Du non-littéraire au littéraire. Sur l’élaboration d’un modèle romanesque au XVIIIe siècle », Poétique, 1980, 44, p. 406-421.

Zuber R., Les « Belles Infidèles » et la formation du goût classique. Perrot d’Ablancourt et Guez de Balzac, Paris, A. Colin, 1968.

2) Documents1

[Anonyme], [compte rendu de] Tytler A. Fr., Essay on the Principles of Translation, in Journal encyclopédique, septembre 1792, p. 171-181.

Alembert Jean le Rond d’, « Observations sur l’art de traduire en général, et sur cet essai de traduction en particulier », Mélanges de littérature, d’histoire et de philosophie, Amsterdam, Zacharie Châtelain & fils, 1759, t. III, p. 3-32.

Barbier A.-A., Dissertation sur soixante traductions françaises de l’imitation de Jésus-Christ [...], suivie de considérations sur la question relative à l’auteur de l’imitation, Paris, Lefèvre, 1812.

Barbier A.-A., « Dissertation sur soixante traductions françaises de l’imitation de Jésus-Christ », Mercure de France, 1814, t. LVIII p. 285-291.

Barbier A.-A., « Sur les nouvelles traductions de l’imitation de Jésus-Christ », La Revue encyclopédique, 1826, t. XXX, p. 5-8.

Batteux Ch., « Lettres sur la phrase française comparée avec la phrase latine, à M. l’abbé d’Olivet », Cours de Belles-Lettres distribué par exercices, Paris, Desaint et Saillant, 1748, t. II, p. 62-84, 126-139.

Beauzee N., « Traduction, version », Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, par une société de gens de lettres, Neuchâtel, S. Faulche & Cie, 1765, t. XVI, p. 510-512 [nombreuses rééditions],

Biedermann F.B.F., Don Quichotte et la tâche de ses traducteurs. Observations sur la traduction de M. Viardot, accompagnées d’éclaircissements nouveaux sur le style et l’interprétation de l’original et sur l’esprit de son auteur, Paris, Librairie de Delaunay, 1837.

Bignan A., « Des traductions et de l’imitation », Le Mercure de France au dix-neuvième siècle, 1828, t. XX, p. 458-468, 547-558.

Bignan A., « Essai sur l’épopée homérique », L’Iliade, traduction nouvelle en vers français, Paris, Belin-Mandar, 1830, p. I-CXV.

Bitaube J., « Réflexions sur Homère et sur la traduction des poètes », L’Iliade d’Homère, traduction nouvelle, Paris, Prault, 1780, t. I, p. 1-134.

Bitaube J., « Du goût national considéré dans son influence sur la traduction », Mémoires de l’Académie de Berlin, 1775, p. 453-477 ; 1779, p. 454-477 [titre différent : voir p. 57].

Blaze de Bury H., « Poètes et romanciers modernes de la France. XLIV. MM. Emile et Antoni Deschamps », La Revue des Deux Mondes, 1841, t. XXVII, p. 545-573.

B.M., [compte rendu de] Roscommon, Essais sur les traductions en vers, traduits en vers français par A. de Charbonnières, Paris, Michaud frères, 1812, in Mercure de France, 1812, t. LI, p. 306-314.

B.M., « Quelques mots sur les traductions », Le Mercure de France au dix-neuvième siècle, 1830, t. XXIX, p. 107-110.

Boufflers St. de, [compte rendu de] Carmignani, Dissertazione critica sulle traduzioni, Mercure de France, 1810, t. XL, p. 264-271.

Bourgeat L.-A.-M., « Sur les traductions et les traducteurs », Mercure de France, 1813, t. LVII, p. 20-26.

Breghot du Lut Cl., Nouvelle petite guerre, ou Lettres sur une traduction en vers de L’Art poétique d’Horace, Lyon, J.-M. Barret, 1829.

Bridel L., Lettre à Carrion de Nisas sur la manière de traduire Dante, Bâle, Guillaume Haas, 1805 [compte rendu in Mercure de France, 1806, t. XII, p. 306-314],

Burnouf J.-L., « De la traduction », Le Lycée, 1827-1828, t. I, p. 214-223 et 309- 319.

Charma A., Lettre sur la traduction, [Caen], 1843.

Chasles Ph., « De l’exégèse et des traductions de la Bible », Etudes sur l’Antiquité, Paris, Amyot, 1847, p. 206-219.

Chasles Ph., « Des traducteurs d’Homère et de l’impuissance des traductions », Etudes [...], p. 233-241.

Chateaubriand F.-R. de, « Remarques », Le Paradis perdu de Milton, Paris, Gosselin et Furne, 1836, p. VII-XXVIII.

Chateaubriand F.-R. de, « Avertissement », Essai sur la littérature anglaise, Paris, Gosselin et Furne, 1836, p. 3-18.

[Cherbuliez J.], [compte rendu de] Dante, La Divine Comédie : enfer, purgatoire, et paradis, traduction en vers par E. Aroux, Revue critique des livres nouveaux, novembre 1842, p. 317-321.

Chompre P.-C., Introduction à la langue latine, par la voie de la traduction, Paris, 1751.

Clement J.-M.-B., Observations critiques sur la nouvelle traduction en vers français des Géorgiques de Virgile et sur les poèmes des Saisons, de la Déclamation et de la Peinture, Genève, 1771.

Clement J.-M.-B., « De la manière de traduire les poètes en vers », Nouvelles observations critiques sur divers sujets de littérature, Paris-Amsterdam, 1772, p. 130-404.

Courier P.-L., « Préface », Les Pastorales de Longus, ou Daphnis et Chloé, Paris, Corréard, 1821.

Courier P.-L., « Préface du traducteur », Prospectus d’une traduction nouvelle d’Hérodote, Paris, A. Bobée, 1822, p. III-XX.

Cubieres-Palmezeaux M. de, Lettre de Métrophile à son ami sur la traduction de l’Enéide par M. l’abbé Delille, Paris, Moutardier, 1804.

Delille J., « Discours préliminaire », Les Géorgiques de Virgile, traduction nouvelle en vers français, Paris, Cl. Bleuet, 1770, p. 1-47.

« De l’art de traduire et des différents systèmes de la traduction », Revue universelle, 1833, t. III, p. 170-179 (art. également paru dans La Revue britannique, juillet 1833, p. 31-50).

« De M. Bignan. – Des traductions dans l’époque actuelle », Le Globe, 24 mars 1831, p. 332.

Deschamps E., « Préface », Etudes françaises et étrangères, Paris, U. Canel, 1828.

« Des traductions », Bibliothèque universelle de Genève, juin 1836, t. III, p. 244- 273.

Diderot D., « Eloge de Térence », Variétés littéraires, t. IV, 1769, p. 95-114.

Dixmerie M. de la, « Traductions en vers », et « Traductions », Les Deux Ages du goût et du génie français sous Louis XIV et sous Louis XV, Amsterdam, Barthélémi Vlam, 1770, p. 233-237 et 290-295.

Dupuy M., Réflexions sur les moyens de perfectionner les bonnes traductions françaises des anciens auteurs, et quelques remarques à ce sujet, Paris, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 1759, p. 322-332.

Dureau de la Malle J.B.J.R., « Discours sur la traduction », Le Traité des Bienfaits de Sénèque, Paris, Pissot, 1776.

Dureau de la Malle J.B.J.R., « Discours de réception », Discours prononcés dans la séance publique tenue par la classe de la langue et de la littérature française de l’Institut national, Paris, Baudouin, 1805, p. 1-38.

Dussault J.-J.-F., « Système de la traduction », Annales littéraires ou choix chronologique des principaux articles de littérature insérés par M. Dussault dans le Journal des Débats, depuis 1800 jusqu’à 1817, Paris, Maradan-Lenormant, 1818, p. 550-588.

Dussert A., L’Italien traduit, analysé et comparé au français, Paris, Vidart et Julien, 1834.

E.D.J.F., « Traductions et imitations du Tasse », Spectateur du Nord, 1801, t. XXVIII, p. 359-368.

Egger E., « Revue des traductions françaises d’Homère », Nouvelle Revue encyclopédique, août 1846, p. 518-534 ; septembre 1846, p. 36-56.

L’Esprit de l’abbé Desfontaines, ou Réflexions sur différents genres de science et de littérature, avec des jugements sur quelques auteurs et sur quelques ouvrages tant anciens que modernes, Londres, Clément, 1757.

« Essai sur la traduction », Journal encyclopédique, janvier 1773, p. 219-240 ; février 1773, p. 37-59.

Ferri de Saint-Constant J.-L., Rudiments de la traduction, ou l’Art de traduire le latin en français, Angers-Paris, Fourier-Mame & A. Bertrand, 1808 [compte rendu in Mercure de France, 1808, t. XXXIII, p. 101-106, et pour la réédition en 1811, Mercure de France, 1811, t. XLVII, p. 544- 549],

Formey J.-H.-S., « De la traduction » et « Des principaux traducteurs », Principes élémentaires de Belles-Lettres, Berlin, 1758, p. 190-196, 196-197 [nouvelle édition en 1763].

G.[ail J.-B.], « Lettre au citoyen J.-Fr. de La Harpe sur cette question : doit-on traduire les poètes en prose ? », Journal encyclopédique, février 1793, p. 264-266.

Gail J.-B., Examen du Philoctète de La Harpe, rapproché du texte de Sophocle, avec traduction littérale, notes et observations, tant sur les beautés de cette tragédie que sur les dangers des prétendues restitutions ingénieuses, et index des matières, Paris, A. Delalain, 1813.

Gaillard G.-H., « Examen des traductions modernes des principaux poètes latins », Mélanges académiques, Paris, 1806, t. II, p. 89-464.

Geoffroy J.-L., [compte rendu de] Galatée, roman pastoral imité de Cervantes par M. de Florian, L’Année littéraire, 1783, VIII, p. 73-102.

Gobineau A. de, « Une littérature nouvelle est-elle possible ? », La Revue nouvelle, 1845, t. III, p. 101-139.

Goffaux F., Conseils pour faire une version, Paris, Delalain, 1811 [plusieurs rééditions].

Goujet Cl.-P. abbé, « Des traités sur la manière de traduire », Bibliothèque française ou histoire de la littérature française [...], Paris, Guerin-Lemercier, 1751, t. I, p. 205-219.

Goujet Cl.-P. abbé, « Traductions françaises des poètes latins modernes, et des poètes étrangers », Bibliothèque française [...], 1755, t. VII, p. 1-407.

Goujet Cl.-P. abbé, « Suite des traductions françaises des poètes étrangers », Bibliothèque française [...], 1755, t. VIII, p. 1-299.

Gourdin Dom F.-Ph., De la traduction considérée comme moyen d’apprendre une langue, et comme moyen de se former le goût, Rouen, De l’imprimerie privilégiée, 1789.

[Gourdin Dom F.-Ph.], Traité élémentaire de traduction ou Choix d’exemples propres à donner les moyens de traduire avec élégance et fidélité, Paris, A. Delalain, 1809.

[Grangeret de la Grange J.-B.-A.], Observations sur la traduction en vers de la Jérusalem par M. Baour-Lormian, [Paris], [1819].

Grégoire J.-F. [et Collombet F.-Z.], « Préliminaires », Lettres de saint Jérôme, traduites en français avec le texte en regard, Paris, Librairie catholique de Périsse frères, 1837, p. VII-XLVL

[Guillon l’abbé A.], Sur deux traductions nouvelles de l’imitation de Jésus-Christ, et principalement sur celle de M. Genoude, Paris, Baudouin, 1820.

H., « Quelques observations sur la critique de l’Enéide française, insérée dans les Archives littéraires de l’Europe », Archives littéraires de l’Europe, 1805, t. V, p. 3-34.

[Hecart G.-A.-J.], Notice sur les traductions françaises du Manuel d’Epictète, Valenciennes, 1826 [un « Appendice » est publié en 1827, Paris, Baudouin frères].

J.M.B. abbé, Quelques mots sur la traduction nouvelle de la Bible par S. Cahen, Paris, Biaise, 1835.

[Johanneau E.], Epigrammes contre Martial, ou les Mille et une drôleries, sottises et platitudes de ses traducteurs, ainsi que les castrations qu’ils lui font subir, mises en parallèle entre elles et avec le texte, Paris, Johanneau-Garnier, 1835.

Jullien B., « La traduction [poésie lyrique, narrative et expositive] », Histoire de la poésie française à l’époque impériale, Paris, Paulin, 1844, t. I, p. 137-162, 296-359 ; t. II, p. 149-161.

Ladvocat abbé J.-B., Jugement et observations sur les traductions des psaumes de M. Pluche et de M. Gratien, et en particulier sur celles des RR. PP. Capucins et de M. Laugeois, à l’usage des écoles de Sorbonne, Paris, Vincent, 1763.

Laharpe J.-Fr. de, « Discours préliminaire », Le Psautier français, traduction nouvelle, avec des notes pour l’intelligence du texte, et des arguments à la tête de chaque psaume, Paris, Migneret, 1798, p. I-LXXX.

Laharpe J.-Fr. de, « De la langue française comparée aux langues anciennes », Lycée ou cours de littérature ancienne et moderne, Paris, H. Agasse, 1799, t. I, chap. III, p. 134-185.

Lecluse Fl., « Dissertation sur l’art de traduire », Plutarque, Vie de Périclès, en grec et en français, Toulouse, Vieusseux, 1829 [une réédition en 1837],

Lehodey de Sault-Chevreuil, Parallèle et critique impartiale des traductions des Bucoliques en vers français de MM. Tissot et Henri de Villodon, Paris, Mme Arnout, 1820.

Letourneur P., « Discours préliminaire », Les Nuits d’Young, traduites de l’anglais, Paris, Lejay, 1769, t. I, p. V-LXXXVI.

Letourneur P., « Avis sur cette traduction », Shakespeare, traduit de l’anglais, Paris, Veuve Duchesne, 1776, t. I, p. CXXXV-CXL.

« Lettre à M. d’Alembert sur l’art de traduire », Mercure de France, octobre 1759, p. 30-42 ; novembre 1759, p. 18-38.

Lettres sur la nouvelle traduction de la « Jérusalem » par M. Baour-Lormian, Paris, [1819],

« Littérature. Traduction en vers », La Pandore, 1823, n. 133, p. 2.

Littré E., « La poésie homérique et l’ancienne poésie française. D’un service que peut rendre encore aujourd’hui l’ancien français », La Revue des Deux Mondes, 1847, t. XXXIX, p. 109-161.

Loyson Ch., De la manière de traduire les poètes anciens, Paris, de Fain, 1813.

M.B.D., Abrégé des principes sur la traduction, extraits des meilleurs écrivains, par demandes et par réponses ; opuscule classique, spécialement destiné à l’usage des élèves des classes supérieures, Paris, A. Delalain, 1811.

M.M., « De la traduction française », L’Artiste, 1846, t. V, p. 136-139.

[Madelaine L. Ph. de la], L’Art de traduire le latin en français, réduit en principes, à l’usage des jeunes gens qui étudient cette langue, Lyon, 1762 [plusieurs rééditions].

[Magne de Marolles G.-F.], Observations sur la traduction de Roland furieux de M. de Tressan, [Paris], 1780.

Mailhos J.-B., De la version et de la composition, ou éléments de la langue latine, par la voie de l’analyse et de la synthèse, Paris, 1803.

Maillet-Lacoste, Réponse à la troisième lettre de M. Charma sur la traduction, Caen, A. Hardel, 1844 [nouvelle édition en 1846].

Maillet-Lacoste, « Sur la traduction », Le Lycée, 1829, t. IV, p. 327-331, 423- 426.

Marmontel J.-Fr., « Traduction », Supplément à L’Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, par une société de gens de lettres, Amsterdam, M. Rey, 1777, t. IV, p. 952-954 [nombreuses rééditions].

Michel J.-A., Les vrais principes de l’art de traduire, Paris, 1779.

moreau Jarrin J.C., Nouvelle méthode propre à faciliter l’enseignement et l’étude de la langue française, la traduction et l’intelligence des auteurs latins, Mâcon, chez l’auteur, 1823.

Mourice L.M., Traité de traduction, ou manière de rendre le latin en français et vice versa, Paris, 1836.

Nisard D., « D’un commencement de réaction contre la littérature facile, à l’occasion de la Bibliothèque latine-française de M. Panckoucke », Revue de Paris, 22 décembre 1833, p. 211-228, et 29 décembre 1833, p. 261-287.

Nodier Ch., « Traductions de L’Enéide en français », La Décade philosophique, 1804, p. 493-500.

« Observations sur le système de cette traduction », Les psaumes mis en quatrains correspondants aux versets. Traduction expresse et parallélitique par un ancien magistrat, Tours, Aigre, Bonamy et Dubois, 1844, p. 12- 22.

Outhier J.-J., L’Art de traduire le latin en français et le français en latin, selon les règles de l’élégance, Paris, Samson, 1802.

Panckoucke Ch.-J. [et Framery N.-E.] « Sur l’art de traduire », Roland furieux. Poème héroïque de l’Arioste, Paris, Plassan, 1787, t. I, p. 1-52.

P[atin] H., [compte rendu de] L’Enéide de Virgile, traduction nouvelle, avec le texte en regard, des notes et des rapprochements, par P.-F. Delestre, Le Globe, 22 juillet 1829, t. VII, p. 459-461.

[Pierrot de Selligny J.], Examen littéraire et grammatical des deux dernières traductions de Tacite par M. Burnouf et par M.C.L.F. Panckoucke. Par un membre de l’Université. Réponse impartiale à un article colporté dans l’Université, Paris, Brunot-Labbe, 1834 [voir aussi Réponse impartiale...].

Piers A., Suite de l’étude raisonnée de la langue anglaise, ou seconde série de versions tirées des meilleurs auteurs anglais, et suivies de notes raisonnées qui en expliquent les principales difficultés, Paris, Baudry-Poilleux, 1836.

« Les poètes traduits en prose perdent nécessairement de leur prix », Passetemps poétique, historique et critique, Londres-Paris, 1757, t. II, p. 47- 108.

Polémique sur la traduction, entre M. Maillet-Lacoste et M. Charma suivie d’une leçon par M. Maillet-Lacoste, Caen, C.-M. Lesaulnier, 1843.

Poppleton G., Guide pratique à l’art de traduire du français en bon idiome anglais, par le moyen d’une traduction interlinéaire des idiotismes, Paris, Debray, 1802 [plusieurs rééditions].

Porion, Cours de versions à l’usage des élèves qui étudient la langue latine, Paris, Dondey-Dupré, 1813 [plusieurs rééditions].

« Première lettre à M. Ginguené sur la traduction de Delille », Journal d’opposition littéraire, 1801, t. III, p. 153-161.

[Prévost d’exiles abbé A.F.], « Introduction », Nouvelles lettres anglaises, ou histoire du chevalier Grandisson [par Richardson], Amsterdam, 1755, t. I, p. I-VIII.

Principes de traduction latine, Paris, Fuchs, 1802.

Quenneville N., Virgile à J. Delille, ou Dialogue des morts sur la traduction des six premiers livres de « L’Enéide », Paris, Lamy fils, 1805 [compte rendu par A. de L. in Magasin encyclopédique, ou Journal des Sciences, des Lettres et des Arts, 1805, t. II, p. 456-459],

Radonvilliers Cl.-Fr. Lizarde de, « De la lecture et de la traduction des auteurs », De la manière d’apprendre les langues, Paris, Saillant, 1768, p. 162-201.

Reganhac G.V. de, « Réflexions sur cette question : doit-on traduire les poètes en vers ? », Journal des Beaux-Arts, 1774, V, p. 243-260.

Relevé de quelques omissions, contresens et additions de M. Defauconpret dans sa traduction d’Ivanhoé (roman de Walter Scott) et qui ne se trouvent point dans la traduction nouvelle de M. Albert Montémont, Paris, 1830.

« Remarques sur les deux dernières traductions françaises de Virgile », Histoire de l’Académie Royale des Inscriptions et Belles-Lettres, Paris, Imprimerie Royale, 1770, p. 148-170.

Réponse impartiale à un article inséré dans la Gazette des écoles du 10 novembre 1831, en faveur de la traduction de Tacite de M. Panckoucke contre celle de M. Bumouf, Paris, 1831.

Rochefort M. de, « Observations sur les difficultés qui se rencontrent dans la traduction des poètes tragiques grecs », Théâtre de Sophocle, traduit en entier, avec des remarques et un examen de chaque pièce, Paris, Nyon l’aîné et fils, 1788, t. I, p. XXI-XLIII.

Rochmondet G.M. de. Etudes sur la traduction d’anglais, Paris, Galignani-Baudry, 1830.

Rochmondet G.M. de, Nouveau guide du traducteur de l’anglais en français, Paris, C. Letellier, 1830.

Roussel, Leçons élémentaires sur l’art de traduire, Paris, 1804.

Royer J.M., Exercices gradués sur la grammaire, à traduire de l’allemand en français, suivis d’un vocabulaire, Strasbourg, L.-F. Leroux, 1837.

Saint-Simon M.-H. marquis de, « Préface », Essai de traduction littérale et énergique, Haarlem, J. Enschede, 1771, t. I, p. V-XVIII [compte rendu dans le Journal encyclopédique, octobre 1771, p. 28-38].

[Salgues J.-B], Examen critique d’une traduction nouvelle de l’Imitation de Jésus-Christ par M. de Lamennais, ou M. de Lamennais convaincu de plagiat, Paris, Dentu, 1824.

Salomon, Principes de la langue française et de la langue latine combinés et rapprochés de manière à indiquer les vrais moyens de traduire le latin en français, Paris et Bouillon, Imprimerie de la Société typographique, 1778.

Salomon, Principes de traduction, ou les diverses manières de rapprocher les tours de la langue française de ceux de la langue latine, Bouillon, Imprimerie de la Société typographique, 1778.

Secondat M. de [Montesquieu fils], « Courtes réflexions sur l’éloquence, le style, les traductions », Mémoires de l’Académie de Berlin, 1784, p. 399- 406.

« Le Secret des Traducteurs », Le Cabinet de lecture, 24 décembre 1829.

Stael G. de, « De l’esprit des traductions », Œuvres complètes, Paris, Treuttel et Würtz, 1821, t. XVII, p. 387-399 [plusieurs autres éditions].

[Stapfer A.], « Avertissement du traducteur », Faust. Tragédie, Œuvres dramatiques de J.W. Goethe, traduites de l’allemand, Paris, Bobée, 1823, t. IV.

Supplément à la dernière édition du Théâtre des Grecs par le P. Brumoy ; ou Lettres critiques d’un professeur de l’Université sur la traduction des fragments de Ménandre et de Philémon par M. Raoul Rochette, Paris, Bobée et Hingray, 1828.

Sur la traduction de l’Enfer du Dante par M. Artaud, Lyon, 1832.

« Sur les traductions rares », Babioles littéraires, 1763, t. III, p. 23-34.

Thiery J., Fleur des langues françaises et allemandes, ou méthode abrégée facile et amusante pour apprendre par principes à parler, à écrire et à traduire ces deux langues, Paris-Strasbourg, A. Kœnig, 1810.

Vanderbourg Ch., « Sur la traduction de L’Enéide par M. Delille », Archives littéraires de l’Europe, 1804, t. II, p. 335-362, t. III, p. 85-109 et 243-268.

Vaultier M.-C.-F., De la traduction, Paris, Académie impériale ancienne et moderne, 1812.

Vaultier M.[-C.-F.], « Exposition des principes sur un mode de traduction spécialement applicable aux monuments de la poésie sacrée », Essais de traduction de poésie sacrée, dans lesquels on s’est attaché à conserver le mouvement de parallélisme des originaux, Caen, Mémoires de l’Académie de Caen, 1829, p. 193-218.

Vauvilliers J.-Fr., « Discours sur Pindare et sur la vraie manière de traduire », Essai sur Pindare, contenant une traduction de quelques odes de ce poète, avec une analyse raisonnée et des notes historiques, poétiques et grammaticales, Paris, P.-D. Brocas, 1772.

Vigny A. de, « Lettre à Lord*** Earl of*** sur la soirée du 24 octobre 1829 et sur un système dramatique », Le More de Venise, Othello. Tragédie de Shakespeare en vers français, Paris, Levavasseur et U. Canel, 1830, p. I-XXXVII.

Viguier A., Traité de la traduction ou l’Art de traduire le latin en français, abrégé de l’ouvrage de M. Ferri de Saint-Constant, Paris, Brunot-Labbe, 1827.

Villar, Tableau qui, au premier coup d’œil, présente distinctement toutes les difficultés qu’offre la traduction de la langue espagnole en français, et vice versa, Bordeaux, Teycheney, [s.d.], [1830].

Villemain A., « Hérodote et de la manière de le traduire », Etudes de littérature ancienne et étrangère, Paris, Didier, 1846, p. 3-13.

Voltaire, « Traductions », Mélanges littéraires, Œuvres complètes, Neuchâtel, De l’imprimerie de la Société littéraire typographique, 1785, t. XLVIII, p. 406-411.

Wailly E.-A. de, [compte rendu de] Pope, La boucle de cheveux enlevée, poème héroï-comique en cinq chants, traduction en vers français par E.T.M. Ourry, Mercure de France, 1803, t. X, p. 55-69.

3) Etudes sur la pensée traductrice en France (XVIIIe siècle)

Bann St., « Théorie et pratique de la traduction au sein du Groupe de Coppet », Le Groupe de Coppet, Genève-Paris, Slatkine-Champion (Bibliothèque de Littérature comparée, CXVIII), 1977, p. 217-233.

Bellot-Antony M., « Grammaire et art de traduire dans L’Encyclopédie », L’Encyclopédie et Diderot (éd. E. Mass et P.-E. Knabe), Köln, dme-Verlag, 1985, p. 7-26.

Bereaud J.G.A., « La traduction en France à l’époque romantique », Comparative Literature Studies, 1971, 8, p. 224-244.

Bini W., « Le traduzioni preromantiche », Rivista di letterature moderne, 1947, II, p. 105-131.

D’hulst L., « The Conflict of Translational Models in France (end of 18th – beginning 19th Century », Dispositio, 1982, VII, 19-20, p. 41-52.

D’hulst L., « Le discours sur la traduction en France (1800-1850) », Revue de littérature comparée, 1989, 2, p. 179-187.

D’hulst L., « Sur l’histoire de la pensée traductrice en France », Actes de la Société portugaise de littérature comparée, Lisboa, 1990, t. II, p. 241-249.

Gillet J., « Une approche sensualiste de la traduction : le marquis de Saint-Simon », Revue de littérature comparée, 1989, 2, p. 155-164.

Gougenheim G., « Les traducteurs du premier Empire précurseurs de la langue romantique », Romance Philology 1947, I, p. 143-145.

Horguelin P., Anthologie de la manière de traduire. Domaine français, Montréal, Linguatech, 1981.

Kapp V., « Literaturâsthetik und Übersetzungstheorie in Desfontaines’ Vorrede zur Vergil-Übersetzung (1743). Ein Beitrag zum Verstândnis der Problematik des Ubersetzens in der Frühaufklärung », Sprachtheorie und Sprachenpraxis. Festschrift für Henri Vernay zu seinem 60. Geburtstag (éd. W. Mair & E. Sallager), Tübingen, Gunter Narr Verlag, 1979, p. 85-109.

Kelly L.G., The True Interpréter. A History of Translation Theory and Practice in the West, Oxford, Basil Blackwell, 1979.

Kelly R., L’évolution de la théorie de la traduction en France au XVIIIe siècle. Etude sur les idées esthétiques et littéraires dans leurs rapports avec l’anglomanie, Lyon, Faculté des Lettres de l’Université de Lyon, 1957 [thèse inédite].

Krauss W., « Zur Théorie und Praxis des Übersetzens im Frankreich und Deutschland des 18. Jahrhunderts », Weimarer Beitrâge, 1977, 2, p. 10- 18.

Lambert J., « La traduction en France à l’époque romantique. A propos d’un article récent », Revue de littérature comparée, 1975, 3, p. 396-412.

Lambert J., « Théorie de la littérature et théorie de la traduction en France (1800-1850), interprétées à partir de la théorie du polysystème », Pœtics Today, 1981,2, 4, p. 161-170.

Mounin G., Les Belles Infidèles, Paris, Cahiers du Sud, 1955.

Rand N., « The Translator and the Myth of the Public : ‘Introductory Remarks’ to the first French Translations of Swift, Young and Shakespeare », Modem Language Notes, 1985, C, 5, p. 1092-1102.

Said S. & Biet Chr., « L’enjeu des notes. Les traductions de L’Antigone de Sophocle au XVIIIe siècle », Poétique, 1984, 58, p. 155-169.

Stackelberg J. von, « Das Ende der ‘belles infidèles’. Ein Beitrag zur französischen Übersetzungsgeschichte », Interlinguistica. Sprachvergleich und Übersetzung (éd. K-R. Bausch et H.-M. Gauger), Tübingen, Max Niemeyer Verlag, 1971, p. 583-596.

Stackelberg J. von, « Ein Gang durch die Geschichte des Übersetzens », Literarische Rezeptionsformen, Frankfurt, Athenâum Verlag, 1972, p. 58- 94.

Teuwens E., Théories de la traduction en France entre 1770 et 1855, KULeuven, 1985 [mémoire de licence inédit].

West C.B., « La théorie de la traduction au XVIIIe siècle par rapport surtout aux traductions françaises des ouvrages anglais », Revue de littérature comparée, 1932, p. 330-355.

Notes

1 Nous avons repris ici les volumes et articles d’allure théorique, à l’exclusion d’un très grand nombre de préfaces, de comptes rendus ou de cours de traduction et de version, lesquels contiennent des observations souvent importantes sur la traduction, mais dont le relevé exhaustif aurait à lui seul constitué un volume. Les préfaces ou comptes rendus qui figurent dans l’anthologie sont cependant mentionnés dans cette bibliographie.

© Presses universitaires du Septentrion, 1990

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search