Version classiqueVersion mobile

Adorno, la vérité de la musique moderne

 | 
Anne Boissière

Épigraphe

Texte intégral

Le démontage des systèmes et du système n’est pas un acte épistémologique formel. Ce que le système voulut jadis procurer aux détails ne doit être recherché qu’en eux. Ni que cela s’y trouve ni que cela existe n’est à l’avance garanti à la pensée. C’est ainsi seulement que le propos dont on abuse constamment selon lequel la vérité est le concret, prendrait son sens. Il exige que le penser s’arrête à ce qu’il y a de plus infime. Il ne s’agit pas de philosopher sur le concret mais bien plutôt à partir de lui.
T. W. Adorno, Dialectique Négative, p. 33

© Presses universitaires du Septentrion, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search