Version classiqueVersion mobile

Théâtre et intermédialité

 | 
Jean-Marc Larrue

Partie 3. Analyser la (re)présentation intermédiale – Enjeux et écueils

Mettre en scène l’acteur vivant et les médias live1

Russell Fewster

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Introduction

L’objectif de cette étude de cas est d’analyser la manière dont le metteur en scène (l’auteur), les acteurs et l’équipe technique envisagent l’intégration du corps de l’acteur aux projections dans la pièce de théâtre The Lost Babylon de Takeshi Kawamura. De manière plus spécifique, il s’agit d’analyser l’intégration du corps dans la projection d’un paysage urbain généré numériquement et conçu à la manière d’un niveau de jeu vidéo. Tout en prenant en compte les préoccupations des praticiens et des théoriciens sur la perte potentielle de la présence du corps dans l’espace théâtral médiatisé, je suggère que différentes formes de présences corporelles existent et méritent d’être considérées, en prenant en compte ce que j’appelle l’acteur vivant et le caractère live que permettent les vidéo-projections en temps réel. Durant la phase de conception de ce spectacle, je proposais initialement quatre types de présences corporelles. Cependant, pendant les répétitions, une cinquième...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search