Version classiqueVersion mobile

Théâtre et intermédialité

 | 
Jean-Marc Larrue

Partie 3. Analyser la (re)présentation intermédiale – Enjeux et écueils

Espace sonore et présence des choses

Marie-Christine Lesage

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La réflexion sur la performativité et les effets de présence est en grande partie reliée au développement et à la prolifération des technologies numériques dans les arts au XXsiècle. Le tournant majeur des arts contemporains serait performatif, selon Chris Salter1, les médiations technologiques concourant à créer des expériences perceptives concrètes pour les spectateurs, en travaillant les « sensations » de réel et de présences de diverses natures, inventant de nouvelles modalités relationnelles entre les êtres, les machines, l’environnement. En outre, ces médiations technologiques ont déplacé, du moins dans le champ de la théâtralité, la question de la « présence », tant discutée à propos des acteurs en scène2, réaffirmant le fait qu’elle est toujours l’effet de techniques et médiations diverses (des techniques du corps – selon Barba, Mnouchkine – aux techniques médiatiques telles que le micro). Aussi, à la limite peut-on affirmer que la présence n’est jamais autre chose qu’un «...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search