Version classiqueVersion mobile

Déplier Ponge

 | 
Jacques Derrida
, 
Gérard Farasse

Épigraphe

Texte intégral

Sans doute le sais-je bien... (pour l’avoir quelque jour dévidé de moi-même ? ou me l’a-t-on jadis avec les linéaments de toute science appris ?) que l’araignée sécrète son fil, bave le fil de sa toile... et n’a les pattes si distantes, si distinctes – la démarche si délicate – qu’afin de pouvoir ensuite arpenter cette toile – parcourir en tous sens son ouvrage de bave sans le rompre ni s’y emmêler – tandis que toutes autres bestioles non prévenues s’y emprisonnent de plus belle par chacun de leurs gestes ou cabrioles éperdues de fuite...
Francis Ponge, L’Araignée

© Presses universitaires du Septentrion, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search