Version classiqueVersion mobile

Théâtre et intermédialité

 | 
Jean-Marc Larrue

Partie 2. La scène intermédiale et ses approches – Renouveaux conceptuels et nouveaux champs d’analyse

(Ré)animer les spectres de l’appareil (à nouveau) : Hier ist der Apparat de Chris Kondek1

Johan Callens

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis plus de vingt-cinq ans, l’artiste vidéo Chris Kondek2 multiplie les collaborations avec des artistes reconnus ou émergents, dont Elizabeth LeCompte, Marianne Weems, Robert Wilson, Laurie Anderson, Michael Nyman, Meg Stuart, Stefan Pucher, René Pollesch et Stephan Müller. Ces dernières années, Kondek a commencé à mettre en scène ses propres productions auxquelles il participe en tant qu’acteur. Dans Dead Cat Bounce (2003), première pièce où il assume ce double rôle, acteurs et spectateurs utilisent la recette de la soirée pour spéculer à la bourse de New York sur un mode interactif, grâce à un logiciel conçu spécifiquement pour cela et en utilisant des ordinateurs branchés à Internet. L’objectif est d’amener les spectateurs à réfléchir aux forces spectrales et transnationales de la finance qui jouent ici le même rôle que les grandes forces du destin dans le théâtre classique.

Pendant qu’ils attendent les effets de leurs mises, les spectateurs sont conviés à une série d’activité...

Auteur

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search