Version classiqueVersion mobile

Théâtre et intermédialité

 | 
Jean-Marc Larrue

Partie 1. Perspectives théoriques et historiques – Intermédialité et théâtre

Après Brecht : l’impact (effets et affects) du théâtre intermédial

Robin Nelson

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Frappé par le grand nombre de publications qui citent Brecht en référence et par les affirmations de commentateurs tels que Boenisch1 sur l’« effet » du théâtre intermédial, j’ai commencé à me demander quel était cet impact que l’on supposait généralement être celui d’un théâtre et d’une performance de ce genre. J’ai employé le mot « supposer » parce que, pour autant que je sache, personne n’a encore entrepris de faire vraiment des recherches concernant l’impact que peut avoir sur les spectateurs le déploiement de nouvelles technologies médiatiques dans des représentations théâtrales par ailleurs en direct. Il semble y avoir, néanmoins, une hypothèse largement répandue – chez ceux qui pratiquent le théâtre intermédial et ceux qui en font l’expérience –, à savoir que ce théâtre a revêtu le manteau du radicalisme. Ce manteau est peut-être un peu râpé maintenant, du fait que les visées des conceptions historiquement utopiques du théâtre ne se sont pas réalisées, et que le public, du mo...

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search