Version classiqueVersion mobile

Comiques

 | 
Daniel Grojnowski

3. Une esthétique de l’incongru

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsque le musée d’Orsay a présenté, il y a quelques années, les « Arts Incohérents », il a introduit de manière passablement ambiguë un certain nombre d’incongruités artistiques – verbales, sculpturales, picturales, graphiques, typographiques – dans un lieu qui demeurait, depuis sa création, réservé à des valeurs consacrées. Aux États-Unis, le musée d’art Jane Voorhees Zimmerli a, par la suite, associé les productions de la fin du siècle dernier aux « avant-gardes » qui ont marqué de leurs avatars des œuvres majeures du XIXe siècle1. Vue de New Brunswick, dans le New Jersey, les blagues montmartroises revêtent un intérêt qu’on ne soupçonnait pas, comme s’il était nécessaire de les considérer de loin pour en évaluer les justes proportions. Celles-ci prennent leur mesure au regard d’une postérité qui, bien entendu, ne représente jamais qu’un des moments de leur actualisation. On en vient ainsi à découvrir sur de nouveaux frais un esprit « fumiste » souvent jugé désuet. Ni Alphonse Al...

© Presses universitaires du Septentrion, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search