Version classiqueVersion mobile

Europe de papier

 | 
Sylvie Aprile
, 
Cristina Cassina
, 
Philippe Darriulat
, 
et al.

Quatrième partie. D’autres Europe

Seeley and the United States of Europe

Luca Maggioni

Résumé

Cet article analyse l’importance de l’idée d’une fédération européenne dans la pensée de l’historien britannique J.R. Seeley (1834-1895). Dans l’essai The United States of Europe (1871), Seeley fournit quelques intéressantes suggestions sur la façon d’éviter les conflits et les guerres grâce à un système d’arbitrage international, qui peut se réaliser à travers la cession volontaire de certaines prérogatives nationales (par exemple le contrôle de l’armée) et à une fédération européenne. L’analyse ici proposée développe une image différente et complémentaire de l’historien de l’impérialisme britannique par rapport à l’historiographie existante, nous autorisant à l’inscrire résolument du côté des partisans les plus clairvoyants du mouvement fédéraliste du XIXsiècle.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

John Robert Seeley (1834-1895) was a great British historian. He was born in London, the son of Robert Benton Seeley, a publisher, prominent evangelical and author of several religious books and of The Life and Times of Edward I. His mother was Mary Anne Jackson, who was also an evangelical from a publishing family. After preparatory school at Stanmore, he was educated at the City of London School and at Christ’s College, Cambridge, where he was the head of the classical tripos and the senior chancellor’s medalist, was elected fellow and became classical tutor of his college. Eventually, he became headmaster of his old school, and in 1863 was appointed as professor of Latin at University College, London. He was made Regius Professor of Modern History in Cambridge in 18691.

In his first works, Seeley developed a religious interest. In Ecce Homo2, published anonymously in 1866, and afterwards acknowledged by him, he wrote about Christ’s humanity, raising many criticisms, and in Natural...

Auteur

Professeur auxiliaire d’histoire des relations internationales chez l’Institut Universitaire de Mediation Linguistique (Campus CIELS, Milan). Docteur en Histoire et politique du XXe siècle, ses recherches portent sur l’historiographie de l’Empire britannique au début du XXe siècle, sur les relations entre les intellectuels et la politique pendant la Guerre froide et sur le développement de la world history.

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search