Version classiqueVersion mobile

Europe de papier

 | 
Sylvie Aprile
, 
Cristina Cassina
, 
Philippe Darriulat
, 
et al.

Quatrième partie. D’autres Europe

L’Europe au-delà de ses frontières : L’élargissement de l’espace européen dans les projets de 1830-1848

Nere Basabe

Résumé

Against the temptation of trying to find some kind of “founding fathers” in the nineteenth century projects for a European Union, my contribution seeks to restore all those discourses to their time and context of experience. To this aim, I will focus on some aspects of the most renowned European projects of the years 1830-1848 that we could perceive today as quite unrealistic or bizarre, mainly regarding the physical extension of what we understand by ‘Europe’: we will find countries like India, Egypt or the United States of America as part of European society, and towns like Constantinople, Alexandria or Jerusalem as capital cities for the new confederation. Through the study of these examples we can finally understand that, at that time, the project of a united Europe was not perceive as a goal itself, but as a means and a moment of transition towards the universal perpetual peace and the union of all Humanity.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La recherche académique a traditionnellement cherché à identifier des « précurseurs » avant la lettre. Les études les plus classiques en histoire des idées ont orienté le plus souvent leurs travaux vers l’identification de généalogies entre les divers concepts, les auteurs et les écoles de pensée, en limitant, le plus souvent, ces recherches à l’analyse littéraire des textes des auteurs majeurs. À travers cette approche, l’Europe prend la forme d’une entité non problématisée, dans un récit de continuité où la cohérence l’emporte sur les ruptures ou points d’inflexion, où l’aspect contextuel est souvent négligé. Après la Seconde Guerre mondiale, de nombreux historiens ou philosophes ont cherché à accompagner les premiers pas de l’intégration politique européenne en forgeant scientifiquement une généalogie de l’idée d’Europe dans une perspective de longue durée. Le plus célèbre représentant de cette vision reste Denis de Rougemont, auteur de l’ouvrage, 28 siècles d’Europe, de Hésiode ...

Auteur

Historienne de la pensée politique, Universidad Autónoma de Madrid. Assistante Professeur en histoire intellectuelle de la politique contemporaine en Europe et en Amérique latine, ses travaux portent sur l’histoire conceptuelle (concepts d’agrégations supranationaux) au XIXe siècle.

© Presses universitaires du Septentrion, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search